GNA Parliament approves 81-million euro loan for Sekondi-Takoradi Water Project GNA NDC solicits massive votes in Zongo communities GNA Kwapong Nursing Training College bedevilled with inadequate physical infrastructure GNA NDC to empower 500 youth in New Juaben South on TVET GNA WAPCo organises free eye-screening for Kpone, Tema Manheam residents AGP Gabon/Covid-19 : «Je ne reculerai devant aucune décision pour protéger les Gabonais (es), en particulier sur le plan de la santé» (Ali Bongo Ondimba) APS LUTTE CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES : UN OFFICIEL TIRE UN BILAN ’’GLOBALEMENT POSITIF’’ ANP Niger : Remise des attestations et diplômes de fin de cycle aux élèves et étudiants de l’IFTIC ANP Situation dans le Golfe : Le Ministre Kalla Ankourao réitère le soutien du Niger à l’Appel au cessez-le-feu ANP Niger : coup d’envoi des travaux de 3 projets dont la cimenterie de Kao dans la Région de Tahoua

Gabon: Le bébé kidnappé près du PK 12 retrouvé à Lambaréné


  30 Septembre      4        Société (23966),

   

Libreville, 30 Septembre (AGP) – Activement recherché depuis près d’une semaine, le bébé Christ Owen Gallon Reaurat, âgé d’un mois et demi, a été finalement retrouvé à Lambaréné, la capitale provinciale du Moyen-Ogooué (Centre), ce lundi 28 septembre 2020, par l’antenne provinciale de la Direction générale des recherches (DGR) de la Gendarmerie nationale.

C’est un véritable ouf de soulagement poussé par Willy Gallon Reaurat et Cindi Andangonde, parents biologiques de Christ Owen Gallon Reaurat, un mois et demi. Il a été retrouvé aux Trois badamiers, dans le 2e arrondissement de Lambaréné, par sa ravisseuse Matilde Moussavou Massande.

Déjà impliquée dans le vol d’une fillette à Fougamou, cette jeune fille aurait simulée une grossesse pour profiter des largesses de son petit ami, Guy Éric Ngarsie, âgé de 26 ans.

Au bout de quatre mois de relations (de juin à septembre), elle aurait expliqué à ce dernier qu’elle était tombée enceinte de lui et qu’elle devait se rendre à Libreville pour y accoucher.

Elle va informer au supposer auteur de la grossesse que l’accouchement se serait bien passé. Bien avant, il aurait déboursé de l’argent pour l’achat du trousseau et pris en charges les frais inhérents à la grossesse.

Quelques jours donc après, la présumée voleuse d’enfants, qui en a fait une spécialité, arrive avec un bébé, qui n’est autre que Christ Owen qu’elle aurait kidnappé à Bizango-Bibere, sur la route qui mène vers les rails après le Camp militaire de Bataillon de reconnaissance et de combat (BRC) du PK 12.

Mais grâce au grand bruit que cette affaire a fait dans les réseaux sociaux, elle a décidé d’aller se débarrasser du nourrisson dans un milieu public aux Trois badamiers vers l’aéroport, sentant l’étau qui commençait à se resserrer autour de son cou.

«Le procureur a confié l’enfant au service des affaires sociales et il a voulu s’assurer si on était les parents de l’enfant, on l’a prouvé et ils nous ont restitué l’enfant après vérification de toutes nos pièces avec le concours de la brigade de Melen du PK 9 et la Police judiciaires (PJ) auprès de qui nous avons porté plaintes», a expliqué le père du bébé.

Le couple est partie de Libreville le mardi 29 septembre en matinée pour aller récupérer le fruit de leur union dès l’alerte à Lambaréné ce même jour.

Au cœur du dossier, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Lambaréné, Félix Koundi Minko, a longuement interrogé le jeune couple et procédé à toutes les vérifications possibles avant de leur restituer le nourrisson.

Ils ont regagné Libreville le même jour tard dans la soirée (22 heures) avec leur enfant qui était volé le 22 septembre 2020 à leur domicile par la présumée ravisseuse Matilde Moussavou Massa.

Les examens médicaux pratiqués sur le bébé qui pèse plus 4 kg au Centre de santé régional de la ville n’ont révélé aucune anomalie particulière, au grand soulagement des parents qui ne dormaient plus d’un sommeil paisible depuis le début de cette affaire. Laquelle a fait grand bruit dans les réseaux sociaux et dans d’autres espaces publics du pays.

Des sources judiciaires indiquent qu’il s’agit de la même jeune femme qui était déjà impliquée comme auteure dans le kidnapping d’une petite fillette, il y a quelques temps à Fougamou (Ngounié) qui vient encore de s’illustrer négativement.

Alerté, le procureur de la République près le Tribunal de première instance de Lambaréné, Félix Koundi Minko, a instruit les éléments de l’antenne provinciale de la Direction générale des recherches (DGR) de se saisir du dossier. Ils ont interpellé le petit ami de la « voleuse » présumée et l’ont placé en garde à vue dans les geôles de cette unité d’investigations judiciaires.

Dans la même catégorie