APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

Gabon : Les 14 élus locaux PSD de la Mougalaba réaffirment leur fidélité à Maganga Moussavou


  5 Octobre      11        Société (24115),

   

Libreville, 05 Octobre (AGP) – Ils l’ont manifesté lundi à Mouila au cours d’une déclaration tenue à l’issue d’une rencontre avec le président du Parti social démocrate (PSD, opposition), Pierre Claver Maganga Moussavou. Ces élus ont réaffirmé cette fidélité après avoir été approchés, disent-ils, par Biendi Maganga Moussavou, ancien cadre de ce parti qui a rejoint le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir).

«Nous avons été approché hier soir par le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, qui nous demandait de faire la même chose que lui c’est-à-dire de démissionner du Parti social démocrate pour le Parti démocratique gabonais. Nous lui avons fait savoir que nous ne sommes pas des traitres pour faire ce genre de chose. Nous avons été élus sous la bannière du PSD, nous avons un mandat à défendre et nous allons jusqu’au bout», a déclaré un des élus locaux, par ailleurs, président du Conseil départemental de la Mougalaba, Basile Nziengui.

«Ce matin j’étais accompagné du maire de la commune de Guiétsou et du maire adjoint et des autres conseillers. Nous étions tous chez le président du parti pour aller lui rendre compte de cette situation. Le président du parti est très déçu du comportement de son fils tout simplement. Il n’a pas fait de commentaires. Que la loi ne demande pas de faire cela. Il nous a fait savoir que la loi dit que celui qui démissionne se fait remplacer par d’autres conseillers qui sont sur la liste», a-t-il ajouté.

Le président du Conseil départemental de la Mougalaba a rappelé que le PSD se porte bien dans sa localité.

«Le parti social démocrate dans le département de la Mougalaba ou dans la commune de Guiétsou se porte bien. Il est en très bonne santé dès lors que nous sommes des élus de ce parti, nous sommes ses animateurs», a-t-il rassuré.

Dans sa page Facebook, le président du PSD, Pierre Claver Maganga Moussavou, a confirmé les dires des conseillers de son parti en indiquant que ces derniers refusent de démissionner.

«Les élus locaux refusent de démissionner sur injonction du ministre Biendi et de son épouse. S’il n’a pas compris que tourner le dos au parti politique de son géniteur (un parti toujours présent de façon continue dans les deux chambres du parlement qui l’a accompagné), c’est se renier soi-même, alors il n’est pas un politique», a-t-il écrit avant d’ajouter que «le président Ali Bongo gagnerait à ne pas encourager pour longtemps une telle attitude».

Les conseillers du PSD sont au nombre de 14 dont 6 au département et 8 à la commune.

Rappelons que Biendi Maganga Moussavou a intégré le Parti démocratique gabonais en septembre dernier, avant d’être présenté aux cadres provinciaux du parti.

Sa version des faits est vivement attendue.

Dans la même catégorie