APS UNIVERSITÉ DE THIÈS : LA GRÈVE DU SAES DANS LE ’’PROCESSUS DE MATURATION’’ D’UNE JEUNE UNIVERSITÉ (RECTEUR) APS DES ACTEURS DE LA FILIÈRE MIL FAMILIARISÉS À DE NOUVELLES VARIÉTÉS AMÉLIORÉES ET HYBRIDES DE L’ISRA ANP Des hommes des médias et des FDS outillés sur la gouvernance et la réforme du secteur de la sécurité ANP Le Président Issoufou Mahamadou inaugure la route Bagaroua-Illela MAP Côte d’Ivoire: le gouvernement examinera l’octroi à l’opposition d’un poste de vice-président à la Commission électorale MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : 7 morts dans des heurts près d’Abidjan MAP Nigeria: des hommes armés tuent 20 villageois dans le nord-ouest AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le PM Hamed Bakayoko échange avec les ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Dialogue politique: Le gouvernement accède à la demande de restructuration de la CEI formulée par l’opposition AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Anoblé explique les enjeux de la candidature de Ouattara aux chefs de communautés de San-Pédro

Gabon: L’ONU réaffirme son soutien au leadership des autorités gabonaises


  6 Octobre      14        Politique (12127),

   

Libreville, 06 Octobre (AGP) – La Première ministre gabonaise, Rose Christiane Ossouka Raponda, a devisé ce mardi 6 octobre avec le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale, François Louncény Fall. Outre l’actualité sous-régionale, qui a figuré au cœur des échanges, l’audience a également été l’occasion pour le diplomate onusien de saluer le niveau d’implication du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, dans le cadre de la riposte contre la propagation de la Covid-19.

Reçu en audience ce mardi 6 octobre au cabinet du Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), François Louncény Fall a félicité le gouvernement gabonais et toutes les parties prenantes dans la riposte contre la propagation de la maladie du coronavirus au Gabon.

«Nous nous sommes félicité de la bonne coopération entre les services sanitaires gabonais, le ministère de la Santé et le système des Nations Unies. Notamment avec l’OMS, qui travaille en étroite collaboration avec le gouvernement gabonais en cette période de crise sanitaire», a déclaré François Louncény Fall au sortir de l’audience.

Lors des échanges entre les deux parties, un accent particulier a été mis sur le rôle majeur joué par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, tout au long du processus d’élaboration de la réforme institutionnelle de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC). Une réforme historique qui a permis aujourd’hui à l’institution sous-régionale, de disposer de nouveaux instruments juridiques.

Saluant autant le leadership du Gabon, pour son importante contribution dans la protection et la préservation de l’environnement, le diplomate onusien a, à nouveau, honoré le peuple gabonais et son Chef, pour son implication volontaire dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Parcourant l’actualité sécuritaire en Afrique centrale, notamment en République Centrafricaine (RCA), l’émissaire des Nations Unies au Gabon a relevé le rôle important joué par le gouvernement gabonais, dont les troupes participent au maintien de la paix aux côtés des autres contingents militaires des Nations Unies. La situation actuelle dans le golf de Guinée a aussi fait l’objet d’une attention particulière.

Profitant des échanges, François Louncény Fall a officiellement transmis à la cheffe du gouvernement gabonais, les félicitations du Secrétaire générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), António Guterres, pour la promotion de cette dernière à la tête du gouvernement.

Engagé dans les droits et des libertés des femmes, qui sont d’une importance vitale pour la solidité et la résilience des sociétés, le patron des Nations Unies fait en effet de la protection et de la promotion des femmes, une des priorités de son mandat.

Dans la même catégorie