APS LES RECOMMANDATIONS DE CEERNO SILEYMAANI BAAL GRAVÉES SUR UNE SCULPTURE POUR LA MÉMOIRE COLLECTIVE ANP Echange à Niamey entre le Chef de l’Etat Nigérien Issoufou Mahamadou et Secrétaire Général de la ZLECAF ANP Covid-19 : 6,560 milliards de Fcfa de l’Allemagne pour soutenir le plan de riposte à la pandémie au Niger ANP Décès à Niamey de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou ANP L’Hôtel Gaweye de Niamey sur le point d’être repris par le groupe Bravia ANP La société ORANO Mining Niger fait don d’équipements d’une valeur de 125 millions de CFA aux sinistrés des inondations du département de Kollo MAP Décès de l’ancien président nigérien Mamadou Tandja APS UN CENTRE DE FORMATION VEUT PROFITER DU TOURNOI DE L’UFOA POUR MIEUX EXPOSER SES PENSIONNAIRES APS TOURNOI DE QUALIFICATION DE LA CAN DES U20 : LA GAMBIE COMPLÈTE LE CARRÉ D’AS APS TOURNOI DE QUALIFICATION : LA GAMBIE NE CRAINT AUCUNE ÉQUIPE EN DEMI-FINALES (COACH)

Gabon: Sensibilisation des populations sur les dangers de la route


  15 Novembre      3        Société (25163),

   

Libreville, 15 Novembre (AGP) – Le ministère des Transports, à travers la Direction générale de la sécurité routière, a organisé ce dimanche 15 novembre 2020, la Journée mondiale du souvenir aux victimes des accidents de la route jumelée avec la journée Africaine de la sécurité routière, sous le thème “Stop aux accidents, ensemble respectons le code de la route”.

La journée mondiale du souvenir des victimes d’accidents de la route est observée dans un grand nombre de pays à travers le monde. Elle est devenue au fil des ans, un évènement important dans les efforts menés pour améliorer la sécurité routière. Cette journée permet d’attirer l’attention du public sur l’ampleur des dommages émotionnels et économiques causés par les accidents de la route et rendre hommage aux victimes, ainsi qu’aux services de secours et d’intervention d’urgence.

Cette année, cette journée a été commémorée dans la commune d’Akanda, plus précisément au domicile de Mbadinga, président de l’ONG, «la route et moi”. Cette association est engagée à lutter et sensibiliser les usagers contre les dangers liés à la sécurité routière.

«Moi-même victime de la route, je me suis dit: s’il y a d’autres personnes qui vivent ce calvaire, il faut que je les rencontre. Nous avons donc pris l’engagement de contribuer à la sensibilisation des usagers de la route et de chercher des voies et moyens pour l’amélioration des conditions d’existence des paralysés de la route», a déclaré Mbadinga, lors de son allocution.

Cette journée a permis de mieux partager les initiatives organisées et rendre hommage aux personnes tuées et blessées sur la route. «Trois (3) actions constituent le fondement de cette journée : Souvenir, Soutenir et Agir. Se souvenir des victimes d’accidents de la route, rendre hommage aux victimes et consoler leurs familles et amis endeuillés. Soutenir les victimes survivant avec un traumatisme parfois irréversible. Agir pour prévenir les accidents à travers la sensibilisation à l’endroit des usagers de la route et sanctionner les automobilistes inciviques», a expliqué Alex Minto’o, Directeur général de la sécurité routière.

C’est également une opportunité pour le ministère des Transports de parvenir à un monde où tous les usagers de la route pourraient se déplacer sans danger.

«Nous avons assisté à cette manifestation pour encore plus soutenir les victimes des accidents de la route, mais encore plus sensibiliser nos compatriotes qui prennent la route, pour que la route soit un lieu sûr. Lors des accidents de la route, il y a une perte économique énorme pour la nation, une perte sociale pour les populations. C’est donc sensibiliser les populations à ce que nous respections le code de la route, respections les dispositions du code de la route. En évitant de prendre l’alcool au volant considérable, ne pas faire des excès de vitesses, respecter la signalisation routière. Pour le ministère c’est vraiment accentuer les actions de sensibilisation au côté de toutes les ONG qui mènent ce combat pour le pays», a déclaré Léon Armel Bounda Balonzi, ministre des Transports.

Dans la même catégorie