GNA ‘Achisco 92′ Group congratulates Mad. Owusu-Banahene, Bono RM designate GNA Police retrieves stolen coffin from burial service GNA Hunger Project Ghana hands over Epicentre to community AIP Côté d’Ivoire-AIP/ L’ONG Verbatims remet deux infrastructures communautaires réhabilitées à Biankouma-village AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021: Le préfet d’Issia exhorte les acteurs politiques à une campagne apaisée AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La fondation Konrad et le RAIDH appellent les populations de Man à la culture de la paix durant les législatives AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La société civile et le ministère de l’Intérieur appellent les populations de Man à des législatives apaisées AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le « One Stop Center » de Bouaké officiellement ouvert AGP Election à la CAF 2021 : cinq candidats lancés dans la course à la présidence AGP Siguiri/ Administration : Prise de fonction du nouveau secrétaire général

Gueckédou-Société : Morts mystérieuses en cascades, la Justice de Paix en état d’alerte maximum


  14 Février      12        Société (29268),

   

Conakry, 13 févr. (AGP)- Plusieurs personnes sont tuées de façon mystérieuse en un temps record à Gueckédou. Pour le Juge de Paix, la montée en flèche de tels actes dans la préfecture peut freiner le développement communautaire.

M. Oumar Diallo revient sur les faits : « À Wassaya, dans la sous-préfecture de Tèmessadou, un homme a été trouvé mort sans traces. Et dans la sous-préfecture de Fangamadou, la Cour est à la recherche des meurtriers d’une dame poignardée alors qu’elle revenait d’un cas social dans un autre village où elle a laissé son mari pour retourner accomplir ses devoirs ménagers. »

Parlant du dossier chaud de Bambolo, dans la sous-préfecture de Tékoulo où un enfant a été trouvé mort dans un fleuve, le Président du Tribunal explique sa décision de libérer provisoirement une dizaine de suspects après environ trois audiences: « Le Juge ne peut pas garder des prévenus sur des soupçons. La Loi interdit de condamner s’il n’y a pas de preuves scientifiques. »

Après avoir qualifié le cas de Badala dans la sous-préfecture de Guendendou d' »assassinat, » le Juge Diallo a précisé: « Le dossier est en instructions pour au moins six mois. » 

Il a signalé un cas isolé d’un homme abattu par balles au cours de la chasse. 

Le Juge de Paix a enfin tiré une sonnette d’alarme en ces termes : « Il va être difficile de parler de cette situation ! Ce sont des choses que j’ai trouvées à Gueckédou. La justice a besoin de se doter d’une « cellule nationale scientifique » susceptible de déterminer la nature des crimes.

Dans la même catégorie