APS THIÈS : 300 MAISONS DÉMOLIES À MBOUR 4 EXTENSION PAR LA DSCOS APS DOCTEUR SALL DE L’INSTITUT PASTEUR : « PAS ENCORE D’INFORMATION SUR LA PRÉSENCE DE NOUVEAUX VARIANTS DU COVID’’ APS COVID-19 : LES AUTORITÉS INVITÉES À VEILLER À « UNE APPLICATION RIGOUREUSE DES MESURES PRÉVENTIVES » APS GESTION DE L’ÉPARGNE : DES CDC OUEST AFRICAINES DONT CELLE DU SÉNÉGAL À L’ÉCOLE DE LA BAD APS ZLECAF : LES ENTREPRISES LES MIEUX PRÉPARÉES VONT TIRER LEUR ÉPINGLE DU JEU (SPÉCIALISTE) ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 32 NOVOS CASOS E 17 RECUPERADOS GNA Protect Children from contracting COVID-19- DCE GNA Court remands businessman for defrauding by false pretenses GNA ‘Amewu’s magic’ will be replicated in Akatsi North next election – DCE GNA Applicant has not shown exceptional circumstance for review application of interogatories- EC

Inter/ La CEDEAO exhorte les Maliens au dialogue pour une transition inclusive


  13 Janvier      15        Economie (10845),

   

Abidjan,  13 jan 2021 (AIP)- La délégation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), conduite par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, a au terme de sa mission à Bamako, appelé mardi 12 janvier 2021, les Maliens au dialogue pour une transition inclusive.

Le médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne qui a indiqué avoir noté des avancées dans la mise en œuvre de la Transition au Mali, après avoir rencontré les parties prenantes, a été reçu mardi après-midi  par le président de la transition, Bah N’Daw, pour faire le point de ses échanges avec les forces vives de la nation malienne sur le processus de transition au Mali.

« Ces échanges que nous avons eus avec les différentes parties de la société nous ont permis de collecter certaines informations et certaines données que nous avons exposées au Premier ministre, au vice-président, au président ainsi qu’au président du Conseil national de transition (CNT) »,  a indiqué Goodluck Jonathan.

« En tant que médiateur de la CEDEAO, il est important de venir de temps en temps pour voir comment la situation avance. Et ne pas attendre une crise importante avant de venir », a poursuivi M. Jonathan, cité par l’AMAP.

« C’est dans cette dynamique que nous nous inscrivons et nous espérons que si cette tendance est maintenue, d’ici le début de l’année prochaine, les élections pourront être organisées et un gouvernement démocratiquement élu pourra prendre en main les affaires du pays », a-t-il souligné.

(AIP)

Dans la même catégorie