LINA Seven Nimba Administrative Districts Get SCIDA-Liberia COVID-19, SGBV Prevention Training LINA Liberian Police Restores Calm At Guinean Embassy Near Monrovia LINA ‘Gov’t Not In The Business Of Taking People’s Lives’ – Information Minister Inforpress Le ministère de l’Éducation lance des projets «importants» pour les jeunes et les femmes à Praia Inforpress President of INE recognises the need for in-depth reflection on the process of production and dissemination of official statistics AIP Côte d’Ivoire – AIP /Le candidat KKB veut faire la promotion de la méritocratie AIP Côte d’Ivoire-AIP/Le commandant supérieur de la gendarmerie appelle à la retenue et au calme à Dabou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une consultation bucco-dentaire gratuite en faveur des enfants d’Oumé Infopress Les prix des produits importés ont diminué de 0,9% en septembre Inforpress L’UE est déterminée à poursuivre ses partenariats avec le Cabo Verde pour faire face aux effets de la pandémie de Covid-19

International/ La BAD soutient la Guinée pour accroître la compétitivité dans la chaîne de valeur du miel


  16 Octobre      13        Société (24064),

   

Abidjan, 136 oct 2020 (AIP) – La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un don de 846 360 dollars canadiens à la République de Guinée pour l’aider à développer sa compétitivité dans la chaîne de valeur du miel, rapporte un communiqué de presse publié vendredi 16 octobre 2020.

Ce financement, autorisé en mai 2019, permet à la Guinée au Projet d’appui à la compétitivité de la chaîne de valeur du miel, actuellement en cours d’exécution, d’atteindre ses objectifs. Le financement de la Banque, à travers le Fonds africain pour le commerce (FdAC), représente 86,8 % du coût total du projet, une contrepartie de 122 550 dollars canadiens venant des bénéficiaires, soit 13,2% du total.

Le financement est destiné à la Coopérative de production d’arachide, de karité et de miel (COPRAKAM), qui compte 1 500 membres dans la filière miel.

Le projet, réalisé dans trois préfectures, à savoir Dabola, Kouroussa et Faranah. Il a pour objectifs d’accroître les revenus des acteurs de la chaîne de valeur du miel en Guinée, en particulier les femmes; de renforcer la capacité des acteurs; d’améliorer les techniques de production et de transformation du miel pour un meilleur accès aux marchés régionaux et internationaux existants et à de nouveaux marchés; de préserver la biodiversité et atténuer les effets du changement climatique.

La Guinée jouit d’un potentiel mellifère riche et varié, avec une production de 3 171 tonnes en 2015. La filière du miel est l’une des activités génératrices de revenus les plus importantes dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, en particulier dans les préfectures de Dabola, Kouroussa et Faranah en Haute Guinée, où la récolte du miel se fait de mars à mai, et en août.

Elle contribue de façon significative à la lutte contre l’insécurité alimentaire et à l’amélioration des revenus des ménages. Le litre de miel est vendu à 1,77 dollars américains en Guinée, d’où un potentiel de revenus locaux de plus de quatre millions de dollars américains. Les revenus potentiels à l’export sont estimés à plus de 16,8 millions de dollars.

De 2000 à 2013, les exportations de miel à travers le continent ont bondi de 613%. La demande croissante de miel offre d’énormes avantages commerciaux pour l’Afrique, et la Guinée pourrait intégrer la chaîne de valeur mondiale en améliorant la production et la transformation de miel par le respect des normes SPS (sécurité et protection de la santé).
(AIP)

Dans la même catégorie