APS SIX DÉCISIONS RENDUES PAR LE NOUVEAU BUREAU DU CORED EN UN MOIS APS CMU : VERS UNE CAMPAGNE DE COLLECTE DE COTISATIONS DANS LE MONDE RURAL MAP Aïd Al-Mawlid Al-Nabawi : SM le Roi adresse félicite les Chefs d’État des pays islamiques APS PRÈS DE 3,5 MILLIARDS CFA DE L’UE POUR UNE GESTION INTÉGRÉE DES ZONES CÔTIÈRES APS CARICATURES DU PROPHÈTE : THIERNO MADANI TALL APPELLE À UN RETOUR AUX VALEURS DE PAIX GNA GOC President confident in Boxers and Weightlifters at Olympic Games ANP Migrations : L’UE appuie la protection des migrants les plus vulnérables en Afrique de l’Ouest ANP Matchs amicaux de la FIFA : le Niger affrontera le Mali et le Maroc à Niamey GNA Government expects growth to rebound to 5.7 per cent in 2021 ANP Niger : les Etats-Unis mobilisent 330 millions F CFA au profit des victimes des inondations à Maradi

KAFFRINE : DES HABITANTS DU QUARTIER DE LANSAR RÉCLAMENT SA RESTRUCTURATION


  12 Octobre      13        Société (24267),

   

Kaffrine, 11 oct (APS) – Des habitants de Payi Bamba, un quartier des faubourgs de Kaffrine, dans le centre du pays, ont réclamé dimanche sa restructuration afin de leur permettre de vivre décemment et en toute sécurité.

‘’Nous lançons un cri de cœur pour demander aux autorités étatiques et particulièrement au maire de Kaffrine de nous aider à restructurer le quartier « , a plaidé leur porte-parole Younoussa Diacko.

Intervenant à un point de presse auquel des notables et autres responsables locaux ont participé, Diacko a soutenu que le quartier plus connu sous le nom de Lansar ne dispose ni d’eau courante ni d’électricité depuis 30 ans.

« Aujourd’hui, nous ne bénéficions d’aucune aide émanant de la commune de Kaffrine, alors que nous payons des taxes. On nous fait savoir que Lansar est tantôt rattaché à Kaffrine tantôt à la commune de Kahi’’, a-t-il déploré

« Nous avons le droit de vivre dans un environnement sain. Nous sommes des citoyens sénégalais. Les maires de Kahi et de Kaffrine doivent arrêter leur jeu et nous dire exactement dans quelle commune nous appartenons. Nous demandons le lotissement de nos parcelles dans les plus brefs délais « , a encore déclaré Younoussa Diacko.

« Nous sommes fatigués de ce jeu de ping-pong. Nous interpellons directement les autorités étatiques’’, a-t-il ajouté.

Les habitants ont aussi demandé l’électrification de leur quartier et la construction d’un poste de santé. L’accès à l’eau potable faisait également partie de leurs doléances.

Situé sur la route Kaffrine-Touba, le quartier Payi Kaffrine ou Lansar compte aujourd’hui, selon M. Younoussa Diacko, plus de 2.000 habitants et une centaine de demeures.

sénégalaise (APS)

Dans la même catégorie