APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan

KAOLACK : 500 POCHES DE SANG COLLECTÉES CHAQUE MOIS


  25 Septembre      7        Santé (7830),

   

Kaolack, 25 sept ( APS) – Quelques 500 poches de sang sont collectées chaque mois à la banque de sang de l’hôpital régional de Kaolack, a fait savoir le chef de service du laboratoire et de la banque de sang, Dr Aliou Dia.

« En moyenne, 500 poches de sang sont collectées chaque mois au niveau de la banque de sang mais la demande est largement supérieure à l’offre », a t-il indiqué dans un entretien avec l’APS.

La banque de sang, une division du laboratoire, est une banque de sang régionale car elle reçoit des demandes qui viennent de partout à travers la région, a t-il souligné.

Aussi, en termes de ressources humaines, la banque de sang compte 11 agents notamment des techniciens supérieurs et des aides, avec un système de garde en permanence.

Selon Dr Dia , la pandémie a eu des impacts négatifs sur la collecte des poches car les potentiels donneurs ont fortement réduit leur fréquentation des hôpitaux.

« On a eu d’énormes difficultés pour la collecte car les gens évitaient de fréquenter l’hôpital. Mais en ce moment, la situation s’améliore peu à peu », a t-il soutenu, rappelant qu’un homme peut donner du sang tous les trois mois, la femme, tous les 4 mois.

Dr Dia a invité la population à se rapprocher du laboratoire pour donner de leur sang et sauver des vies.

Dans la même catégorie