MAP Le Fonds ACP de l’UE finance 2 projets de l’AUF pour renforcer la R&I en Afrique subsaharienne MAP Côte d’Ivoire : hommage national aux 4 casques bleus tués au Mali GNA Rawlings lies in state at the Accra International Conference Centre. GNA Institute memorial lectures to honour former President Rawlings-Torgbiga Fugah GNA Government to procure 100 more ambulances for NAS GNA We will forever remember Rawlings -GJA AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des cadres de Tengrela se mobilisent pour l’équipement du palais des chefs AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19: des dotations budgétaires prévues en 2021 pour les fonds de soutien AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Covid-19: Le vaccin Moderna annoncé efficace contre les variants britannique et sud-africain AIP Covid-19: Des tests en cours sur les nouveaux variants en Côte d’Ivoire

Kindia/Société : Des usagers sur la route Kindia-Conakry victimes de rackets


  11 Janvier      12        Société (27727),

   

Kindia, 11 janv. (AGP)- Des usagers de la route Kindia-Conakry, longue de 135 km se plaignent de tracasseries de la part des agents postés sur les différents points de contrôle.

Sur ce tronçon on aperçoit plus de 06 barrages pour les contrôles de routine, ce qui s’est transformé en véritables rackets par certains agents des forces de défense et de sécurité véreux.

Selon un chauffeur qui a gardé l’anonymat, « pour lever le cordon, il faut payer obligatoirement 10 à 20.000 francs guinéens même en étant dans les normes ».

« Pour les passagers qui n’ont pas de carte d’identité, ils sont obligés de payer 10.000fg pour continuer leur périple » a-t-il ajouté.

Les agents justifient la présence des barrages par des mesures de sécurité notamment la recherche des colis suspects.

Ces tracasseries, ajoutées à l’état de la route ont eu des conséquences sur le coût de transport entre Kindia-Conakry qui est passé de 30 à 50.000 francs guinées.

Les usagers de cette route nationale lancent un appel aux autorités administratives et militaires pour que cessent ces pratiques.

Dans la même catégorie