APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

KOZAH/ RENFORCER LA RESILIENCE DES AIRES PROTEGEES FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : DES REUNIONS POUR VALIDER LA CREATION DES FORETS COMMUNAUTAIRES TENUES A KPINZINDE ET ADOMDE


  15 Octobre      9        Société (24115),

   

Kara, 15 oct. (ATOP) – Des réunions de concertation pour la validation des projets de création des forêts communautaires se sont déroulées le mercredi 14 octobre dans les villages d’Adomdè et de Kpinzindè, à 20 km et 11 km au sud-est de la ville de Kara dans le canton de Kpinzindè.

A l’actif de l’ONG Organisation pour le Développement et l’Incitation à l’Auto Emploi (ODIAE) avec l’appui financier de l’Union européenne (UE) à travers le Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique (PALCC), ces rencontres ont regroupé des acteurs de l’environnement, des autorités administratives, traditionnelles, ainsi que les populations bénéficiaires.

Ces réunions s’inscrivent dans le cadre de la phase opérationnelle du projet de « Renforcement de la résilience des aires protégées du Togo face au changement climatique ». Elles ont permis de présenter le contenu du projet et de procéder à la validation et signature des documents de création des forêts communautaires d’Adomdè et de Kpinzindè, conformément à l’arrêté N°060/MERF/SG/DRF qui définit la procédure de création ou d’attribution et la gestion des Forêts Communautaires au Togo (FCT). Il s’agit aussi de présenter les membres du comité de gestion des forêts communautaires ciblées, les cartes géographiques des forêts d’Adomdè et de Kpinzindè, de signer les procès-verbaux de création des forêts communautaires qui mentionnent l’acte de mise à disposition des terres et la charte de gestion et la délimitation.

Ce projet d’une durée de trois ans, a pour objectif de contribuer à renforcer la gestion concertée des aires protégées au Togo en vue de réduire leur vulnérabilité face au changement climatique. Il vise à renforcer la surveillance des aires protégées du Togo, à restaurer les aires protégées dégradées et à promouvoir le développement communautaire de la zone périphérique de ces aires protégées.

A l’issue des débats, il ressort que le village d’Adomdè dispose désormais une forêt communautaire de 32,87 hectares reconnue sous le nom de « Forêt communautaire Kodo-Howou » avec un comité de gestion de 9 membres présidé par M. Fawi Kabiyèhouwa. La forêt de Kpinzindè avec dénomination « forêt communautaire de Bouda » s’étend sur une superficie de 8,78 hectares et gérée par un comité local de 9 membres avec à sa tête M. Agba Kao.

Le représentant du directeur préfectoral en charge de l’environnement Kozah, Kondo Koffi Anani assisté de son collègue de la Binah, Bitoka Badjibassa a mentionné les multiples avantages liés à l’importance et à la bonne gestion d’une forêt communautaire pour les populations. Il a réitéré la disponibilité des agents forestiers à œuvrer pour lutter contre les destructeurs de ces forêts.

Le représentant du maire de Kozah 3, M Akéi Yao, a reconnu que les domaines forestiers sont de plus en plus dégradés à cause de la surexploitation de leurs ressources et du changement climatique. Il a convié les communautés d’Adomdè et de Kpinzindè qui ont librement consenti de créer leurs forêts communautaires, à s’approprier les documents de gestion afin de bien protéger et conserver les espèces de ces forêts en vue de contribuer à la restauration du couvert végétal togolais.

Le représentant le directeur exécutif de l’ODIAE, Tchokpon Kossi Achille a souligné que sa structure est toujours prête à accompagner les communautés dans la préservation des aires protégées devenue une affaire de tous afin de conserver la biodiversité et permettre au Togo de lutter contre les effets négatifs du changement climatique.

Dans la présentation du contenu de ces projets, le chargé de suivi-évaluation à ODIAE, Naré M’tekoum a rappelé que la disposition de l’action de donation de la charte de gestion, de la carte géographique et autres documents marque la reconnaissance officielle de ces forêts communautaires qui doivent être préservées à tout prix.

Dans la même catégorie