ANP Niger : Le Parti MPR Jamhuriya investit son président Albadé Abouba candidat aux élections présidentielles 2020-2021 ANP Le Niger à la tête du conseil de sécurité de l’ONU : Conférence grand public à Niamey pour expliquer les enjeux ANP Maradi : Les acteurs politiques à l’école de la gestion des dossiers de candidature pour les élections 2020-2021 ANP Niamey: Le gouvernement entend reloger les sinistrés des inondations dans un camp aménagé AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19: remise de kits sanitaires au district d’Adiaké AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’Imam central de Bondo intronisé AGP Gabon : Le directoire du CLR reçu au siège du PDG MAP « Africa Innovation Week 2020 »: L’EMSI remporte le Grand Prix et quatre médailles d’or AGP Gabon/Covid-19: Une opération d’appui aux personnes vulnérables lancée à Libreville AGP Gabon: Le Syndicat la Sentinelle souhaite des réformes profondes de la Marine marchande

LA STRATÉGIE NATIONALE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION OFFICIELLEMENT ADOPTÉE


  17 Septembre      9        Politique (11213),

   

Dakar, 16 sept (APS) – Le Président Macky Sall a indiqué mercredi avoir approuvé la Stratégie nationale de lutte contre la corruption au Sénégal sur la période 2020-2024, appelant les acteurs concernés à apporter leur concours à « l’exécution optimale » de son plan d’actions quinquennal.
Selon le communiqué du Conseil des ministres, le chef de l’Etat a informé le gouvernement « avoir approuvé la Stratégie nationale de lutte contre la corruption au Sénégal sur la période 2020-2024 ».
« Il a, dans cet élan, demandé au Gouvernement, au secteur privé et à la société civile d’apporter à l’OFNAC’’, l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption, « tout le concours nécessaire à l’exécution optimale de son Plan d’actions quinquennal ».
« Il a, enfin, demandé à l’OFNAC de lui transmettre chaque année, un rapport d’évaluation de la mise en œuvre de la Stratégie’’, indique la même source.
Le président Sall, revenant par ailleurs « sur l’application rigoureuse de la charte de la déconcentration, a demandé au Ministre de l’Intérieur et au Ministre des Finances et du Budget, en rapport avec les membres du gouvernement, de veiller à la vulgarisation, dans toutes les structures de l’Etat de la charte de la déconcentration en vue de son application systématique et cohérente ».
« Il a enfin rappelé au Gouvernement la nécessité de renforcer l’Administration territoriale dans son efficacité, d’asseoir le « Fast-Track » comme mode de gouvernance afin de consolider les performances des politiques publiques et la satisfaction des citoyens’’, lit-on encore.

Dans la même catégorie