APS FATICK : LE PRÉSIDENT DE LA CEDA DÉCÈDE D’UN MALAISE LORS DE LA FINALE DE LA CAN APS MONDIAL U19 : UN BILAN POSITIF MALGRÉ LA 15ÈME PLACE DES LIONCEAUX (ENTRAINEUR) APS UEMOA : L’ACTIVITÉ DANS LES BTP S’EST DÉGRADÉE EN AVRIL (PUBLICATION BCEAO) MAP Guelmim: Début de la 9ème édition du Festival de la semaine du dromadaire MAP Côte d’Ivoire : 26,3 M€ alloués à la gratuité des soins MAP Mercato : l’Ivoirien Jean-Michaël Seri prêté à Galatasaray GNA Three billion cedis road infrastructure projects to start nationwide GNA Group to check misuse of drugs in Sabon Zongo formed APS MACKY SALL ANNONCE LE VERSEMENT D’UNE PRIME DE 20 MILLIONS AUX LIONS APS MACKY SALL : « TRAVAILLONS POUR REMPORTER LA CAN DANS 2 ANS »

Le CEG d’Athiémé abrite le lancement départemental de l’examen du baccalauréat dans le Mono


  19 Juin      12        Education (6479), Société (51002),

   

Porto-Novo, 19 Juin. 2019 (ABP) –  Le préfet du département du Mono, Komlan Sena Sedzro Zinsou, a lancé ce mercredi au CEG d’Athiémé, les premières épreuves de la phase écrite de l’examen du baccalauréat, session de juin 2019.
4958 candidats dont 1532 filles et 3426 garçons inscrits dans le département du Mono affrontent les épreuves écrites du baccalauréat. Comparativement à l’année 2018, l’effectif a baissé de 299 candidats correspondant à un pourcentage de 5,68% a-t-on appris.
Le centre d’Athiémé qui accueille pour la première fois les épreuves du baccalauréat a inscrit 402 candidats des séries A1, A2, B et D répartis dans 14 salles. Il est enregistré dans ce centre trois absents.
Avant de procéder au lancement de l’épreuve du français à 8 heures dans la salle n°1, le préfet du département du Mono, Komlan Sena Sedzro Zinsou, s’est assuré que les instructions fermes ont été données aux surveillants de salle pour que tout se déroule normalement.
Dans cette même salle, le préfet Zinsou a vérifié l’authenticité de l’épreuve de français scellée dans deux enveloppes avec les candidats. Ensuite, il a demandé aux candidats de donner le meilleur d’eux-mêmes et de prendre soins de lire attentivement les épreuves avant de les traiter. « Ne paniquez pas, soyez sereins car, il s’agit d’un examen et non d’un concours », a-t-il ajouté avant de souligner qu’il attend d’eux un bon rendement à travers leurs efforts.
Pour le superviseur responsable BAC Mono-Couffo, Alassane Biga Boukary, avec la relation téléphonique des chefs centres de ces deux départements tout se passe bien. Il a justifié également la baisse du taux des candidats inscrits cette année par rapport à l’année dernière par l’instauration de la rigueur de l’obtention du BEPC avant d’être candidat au BAC.
Précisons que le département du Mono dispose de neuf centres de composition.

ABP/NT/CG

Dans la même catégorie