ANP L’Inspecteur Général de la Police du Nigeria en visite de travail au Niger GNA EPA scale up efforts to license LPG Pump Attendants GNA Advans Ghana to distribute PPE to 2,000 clients GNA Ayawaso West Wougon MP donates relief items to fire victims GNA FAO Supports training of media personnel on VGGT and SSF GNA NADMO advises public to be cautious when using open fires ANGOP PR felicita o Congo, a Coreia do Sul e Índia ANGOP Covid: Angola regista 27 novos casos e 44 recuperados AGP Mamou-Environnement: Reboisement de 5 hectares et demi AGP Labé-Education : Bon déroulement des Examens de sortie des écoles professionnelles !

Le CEG d’Athiémé abrite le lancement départemental de l’examen du baccalauréat dans le Mono


  19 Juin      22        Education (3244), Société (21723),

   

Porto-Novo, 19 Juin. 2019 (ABP) –  Le préfet du département du Mono, Komlan Sena Sedzro Zinsou, a lancé ce mercredi au CEG d’Athiémé, les premières épreuves de la phase écrite de l’examen du baccalauréat, session de juin 2019.
4958 candidats dont 1532 filles et 3426 garçons inscrits dans le département du Mono affrontent les épreuves écrites du baccalauréat. Comparativement à l’année 2018, l’effectif a baissé de 299 candidats correspondant à un pourcentage de 5,68% a-t-on appris.
Le centre d’Athiémé qui accueille pour la première fois les épreuves du baccalauréat a inscrit 402 candidats des séries A1, A2, B et D répartis dans 14 salles. Il est enregistré dans ce centre trois absents.
Avant de procéder au lancement de l’épreuve du français à 8 heures dans la salle n°1, le préfet du département du Mono, Komlan Sena Sedzro Zinsou, s’est assuré que les instructions fermes ont été données aux surveillants de salle pour que tout se déroule normalement.
Dans cette même salle, le préfet Zinsou a vérifié l’authenticité de l’épreuve de français scellée dans deux enveloppes avec les candidats. Ensuite, il a demandé aux candidats de donner le meilleur d’eux-mêmes et de prendre soins de lire attentivement les épreuves avant de les traiter. « Ne paniquez pas, soyez sereins car, il s’agit d’un examen et non d’un concours », a-t-il ajouté avant de souligner qu’il attend d’eux un bon rendement à travers leurs efforts.
Pour le superviseur responsable BAC Mono-Couffo, Alassane Biga Boukary, avec la relation téléphonique des chefs centres de ces deux départements tout se passe bien. Il a justifié également la baisse du taux des candidats inscrits cette année par rapport à l’année dernière par l’instauration de la rigueur de l’obtention du BEPC avant d’être candidat au BAC.
Précisons que le département du Mono dispose de neuf centres de composition.

ABP/NT/CG

Dans la même catégorie