ACI Chine : La gouvernance et le développement centrés sur le bien-être du peuple ACI Congo : Les établissements de brassage de la population, un outil précieux contre le tribalisme, selon le président de la république ACI Congo : Un accord d’octroi de crédit conclu entre le Congo et l’Afd AGP Gabon : Ike Ngouoni, une interpellation qui retient l’attention AGP Sport/CAF-Réunion : Le comité exécutif statue sur le cas-Lagardère AGP Mamou-Routes : Un accident de la circulation fait deux (2) morts AGP Labé-Politique : Langage de vérité du Premier Ministre à Labé ANG Jovens homenageiam CEMGFA ANG Missão de Observadores vê criadas condições para processo eleitoral com normalidade ANG As forças de Defesa e Segurança votam hoje

Le CEG d’Athiémé abrite le lancement départemental de l’examen du baccalauréat dans le Mono


  19 Juin      13       

   

Porto-Novo, 19 Juin. 2019 (ABP) –  Le préfet du département du Mono, Komlan Sena Sedzro Zinsou, a lancé ce mercredi au CEG d’Athiémé, les premières épreuves de la phase écrite de l’examen du baccalauréat, session de juin 2019.
4958 candidats dont 1532 filles et 3426 garçons inscrits dans le département du Mono affrontent les épreuves écrites du baccalauréat. Comparativement à l’année 2018, l’effectif a baissé de 299 candidats correspondant à un pourcentage de 5,68% a-t-on appris.
Le centre d’Athiémé qui accueille pour la première fois les épreuves du baccalauréat a inscrit 402 candidats des séries A1, A2, B et D répartis dans 14 salles. Il est enregistré dans ce centre trois absents.
Avant de procéder au lancement de l’épreuve du français à 8 heures dans la salle n°1, le préfet du département du Mono, Komlan Sena Sedzro Zinsou, s’est assuré que les instructions fermes ont été données aux surveillants de salle pour que tout se déroule normalement.
Dans cette même salle, le préfet Zinsou a vérifié l’authenticité de l’épreuve de français scellée dans deux enveloppes avec les candidats. Ensuite, il a demandé aux candidats de donner le meilleur d’eux-mêmes et de prendre soins de lire attentivement les épreuves avant de les traiter. « Ne paniquez pas, soyez sereins car, il s’agit d’un examen et non d’un concours », a-t-il ajouté avant de souligner qu’il attend d’eux un bon rendement à travers leurs efforts.
Pour le superviseur responsable BAC Mono-Couffo, Alassane Biga Boukary, avec la relation téléphonique des chefs centres de ces deux départements tout se passe bien. Il a justifié également la baisse du taux des candidats inscrits cette année par rapport à l’année dernière par l’instauration de la rigueur de l’obtention du BEPC avant d’être candidat au BAC.
Précisons que le département du Mono dispose de neuf centres de composition.

ABP/NT/CG

Dans la même catégorie