GNA Eastern Region library opens entries for ‘magic’ pen writing contest GNA NCCE reactivates Civic Education Club in basic schools GNA Low utilization of treated bed nets thwarting Ghana’s zero malaria efforts INFORPRESS Ilha do Maio vai ter um núcleo local de luta contra cancro – presidente da ACLCC INFORPRESS Carlos Veiga anuncia candidatura “independente e de cidadania” à Presidência da República INFORPRESS Governo e Correios de Cabo Verde instituem selo Cabo Verde no Mundial INFORPRESS Governo vai dotar regiões militares de meios de emergência médica – primeiro-ministro INFORPRESS Fogo: Projecto Terra de Valor promove mesa de diálogo sobre desenvolvimento rural da ilha NAN Ex-President Jonathan enlists colleagues to mitigate electoral crises in West Africa NAN Nigeria loses $10bn to illicit financial flows – ICPC

Le COGES investit plus de 13 millions dans la réhabilitation du lycée 3 de Daloa


  21 Janvier      19        Société (29478),

   

Daloa, 21 jan 2021 (AIP)- Le comité de gestion (COGES) du Lycée moderne 3 de Daloa a procédé, mercredi 19 janvier 2021, à la remise des travaux de réhabilitation d’une valeur de plus de 13 millions de francs CFA, a appris l’AIP de son président, Sidibé Lanciné.

Les travaux ont consisté à la construction d’une clôture, la réhabilitation de la façade, de la salle des professeurs et le bâtiment de l’administration de l’établissement.

Selon le proviseur du Lycée moderne 3, Traoré Siaka, l’accès à l’établissement et la sécurité des enseignants et des élèves préoccupaient l’administration à plus d’un titre. C’est pourquoi, dès sa prise de fonction, il a exposé les difficultés au COGES qui a donné son accord pour la réhabilitation.

Le directeur régional de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la Formation professionnelle, Fofana Mamadou, et le député Koné Boubacar ont salué l’esprit d’initiative et la complicité du proviseur et du conseil de gestion scolaire qui ont permis d’améliorer les conditions de travail et d’apprentissage au Lycée 3.

Elèves et enseignants étaient autrefois exposés à la divagation des animaux, avec un accès difficile. Ils travaillaient dans des conditions exécrables. Ces difficultés avaient impacté négativement les résultats scolaires avec environ 25% d’admis au baccalauréat et plus de 30% au Brevet d’études du premier cycle (BEPC).

Le directeur régional a invité les enseignants et les élèves à faire un bon usage des ouvrages réhabilité pour donner une nouvelle image à l’établissement.

(AIP)

Dans la même catégorie