AIP Covid-19 : Le Royaume-Uni enregistre un nouveau record de 1820 décès en 24 heures AIP AIP/ La Côte d’Ivoire veut contribuer à l‘élaboration d’un nouveau programme pour la biodiversité ACI Approbation du projet de loi sur la convention d’exploitation minière entre le Congo et la Soremi S.a ACI L’entraineur Barthélémy Ngatsono confiant pour le match Congo-Niger ACP Le gouvernement approuve le projet de loi portant sur le gel des avoirs ou des actifs liés au terrorisme ACI Le Conseil des ministres approuve le projet de création de l’Imprimerie nationale du Congo ACI Validation du Plan local d’urbanisme pour faciliter l’implantation des futures constructions ACI Formation des experts nationaux sur les exigences dans la conception des toilettes ACI 14 localités bientôt connectées au réseau électronique GNA Constantly educate children to wear nose mask – Director urges

LE GOUVERNEMENT, LE CNP ET LES PROFESSIONNELS DES BANQUES SIGNENT UN ACCORD POUR LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE


  28 Novembre      5        Société (27532),

   

Dakar, 28 nov (APS) – Le gouvernement, le Conseil national du patronat (CNP) et l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Sénégal (APBEF) ont signé vendredi un accord en vue de la création d’un mécanisme de financement capable de soutenir la relance de l’économie au Sénégal, a constaté l’APS.

L’accord tripartite portant sur un financement de 300 milliards de francs CFA a été signé en présence de plusieurs personnalités dont le président du CNP, Baïdy Agne, et la nouvelle directrice générale du Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), Thérèse Faye Diouf.

‘’Nous restons convaincus que, avec l’accord que nous venons de signer, un effort a été fait pour tenir compte des contraintes des banques’’, a dit le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott.

Avec cet accord, le gouvernement encourage l’investissement privé, a laissé entendre M. Hott, ajoutant que la voie est également ouverte aux taux d’intérêt incitatifs.

‘’Nous devons (…) tous œuvrer pour son opérationnalisation avec succès, afin de soutenir l’investissement privé, la croissance et la création d’emplois, pour une relance durable et inclusive’’, a dit le ministre.

‘’Il s’agit maintenant de relancer notre économie et d’aider le secteur privé à se relancer, avec l’aide des banques, dont la fonction permanente (…) est d’impulser et de faciliter l’expression des besoins et des talents’’, a affirmé le président de l’APBEF, Alioune Camara.

L’Etat aussi a un rôle à jouer quand il s’agit d’aider les banques à faire face à certaines contraintes et à augmenter leur capacité de financement de l’économie, a rappelé M. Camara.

Dans la même catégorie