MAP Clôture à Abidjan du Salon des collectivités territoriales : le stand du Maroc primé «Meilleur stand» MAP Le Nigeria et l’UNICEF signent un protocole de transfert pour protéger les enfants rencontrés lors d’opérations militaires MAP Présidentielle au Nigeria: Des milliers de partisans de Peter Obi défilent à Lagos MAP Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud MAP Abidjan : séance de travail sur le projet de sauvegarde et de valorisation de la baie de Cocody MAP Burkina: Damiba appelle les militaires à « revenir à la raison » MAP Election présidentielle au Nigeria: Quatre candidats s’engagent pour la « paix » civile GNA Justice system to be more robust, dependable, and acceptable – Chief Justice GNA The pact with Rabat is in Force- Head of Spanish Diplomacy GNA ECG extends weekend working hours over prepayment challenge

LE GOUVERNEMENT SORTANT EN QUELQUES DATES CLÉS


  31 Octobre      26        Politique (20857),

   

Dakar, 31 oct (APS) – L’équipe gouvernementale sortante du Sénégal dont l’entrée en fonction avait coïncidé avec la suppression du poste de Premier ministre était aux affaires depuis 18 mois avant sa dissolution mercredi dernier.

Le chef de l’Etat a mis fin aux fonctions des ministres et secrétaires d’Etat membres du gouvernement et de la présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Aminata Touré.

Macky Sall a signé quatre décrets portant limogeage des membres du gouvernement, de Mme Touré, du ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Mahammad Boun Abdallah Dionne, et du secrétaire général du gouvernement, Maxime Jean Simon Ndiaye.

Dès son installation pour un second mandat à la tête du Sénégal, le chef de l’Etat avait reconduit à son poste, le 6 avril 2019, le chef du gouvernement sortant Mahammed Boun Abdallah Dionne, le chargeant de former un nouveau gouvernement.

Au sortir d’un entretien avec le président Sall, dans le cadre des tractations pour la formation de la nouvelle équipe, M. Dionne avait annoncé la suppression à terme du poste de Premier ministre, en soulignant que le prochain gouvernement sera chargé de conduire la réforme devant aboutir à la suppression de chef de gouvernement, pour « mieux d’Etat » et un meilleur suivi des politiques publiques.

L’équipe formée le 7 avril 2019, était composée de 32 ministres et trois secrétaires d’Etat. Huit femmes faisaient parties du gouvernement.

La reforme portant suppression du poste de Premier ministre avait été ensuite adoptée par les députés le 4 mai à une très large majorité.

Les 32 ministres et trois secrétaires d’Etat nommés le 7 avril avaient été tous reconduits à leur poste dans la foulée.

L’ancien chef du gouvernement devient ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République.

Le gouvernement va connaître un réaménagement technique avec la nomination d’Aminata Mbengue Ndiaye à la tête du Haut Conseil des collectivités territoriales (HCCT), ce qui ramène à 7 le nombre de femmes dans cette équipe.

Le maire de Plateau et responsable du Parti socialiste, Alioune Ndoye, a été nommé le 2 novembre, en remplacement d’Aminata Mbengue Ndiaye au ministère de la Pêche et de l’Economie maritime.

Dans la même catégorie