AIP Côte d’Ivoire/ La direction des Eaux et Forêts de M’Bahiakro dotée d’un véhicule d’intervention AIP Côte d’Ivoire/ Le déficit d’enseignants qualifiés pourrait s’accentuer dans la DRENT-FP d’Aboisso (chef de l’Antenne pédagogique ) AIP Le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA ANG Partidos políticos defendem observância das leis que regulam processo eleitoral ANP Niger : La prévalence du diabète de 4,3% est une des plus élevées de la sous-région (Ministre) MAP Kenya: Huit armes à feu, des relevés bancaires et des appareils électroniques saisis aux bureaux et domicile du gouverneur de Migori ABP Les quotidiens à fond sur l’exécution du budget de l’Etat gestion 2019 ANP Le pétrole a procuré des recettes cumulées de plus 650 milliards de FCFA et créé 7000 emplois au Niger

LE LIONS CLUB INSISTE SUR SON CARACTÈRE CARITATIF


  8 Novembre      9        Société (44397),

   

Dakar, 08 nov (APS) – Le président du Conseil des gouverneurs du « district 403 » du Lions Club International, Jean Adebiran, a souligné jeudi à Dakar le caractère « purement caritatif » de cette organisation différente selon lui de la franc-maçonnerie.
Le Lions Club Club a une vocation humanitaire, a insisté M. Adebiran, dans un entretien accordé au quotidien Le Soleil et l’APS, reconnaissant toutefois le rapprochement souvent fait entre les deux structures. Le peu d’adhésion enregistré au Sénégal en termes de membres n’a pas d’ailleurs pour seule explication l’assimilation souvent faite avec la franc-maçonnerie, a-t-il fait valoir.
Le problème est plutôt d’ordre culturel, a expliqué Jean Adebiran, selon qui il n’est « pas souvent aisé » de réunir les gens autour de la générosité. Il a donné en exemple le Bénin et le Burkina Faso, deux pays constituant des districts autonomes, contrairement au Sénégal. « Etre membre, c’est une question de volonté », a-t-il estimé, rappelant que l’on devient membre du Lions Club International par cooptation. « On entre librement et on en sort librement », a-t-il martelé. Selon lui, le Lions Club « regroupe des hommes et des femmes sans distinction de race et de religion », dans le but d »’aider les personnes démunies ».
De son côté, Thomas Ouédrago, président fondateur du Lions Club Dakar Téranga, souligne que cette organisation reconnue par les Etats a pour ambition d’aider à satisfaire les besoins des populations dans divers domaines.
Il explique les difficultés rencontrées dans le recrutement de membres de son organisation par le fait qu’il est « difficile de regrouper les gens pour faire du bien ». Présent au Sénégal depuis 1954, l’organisation caritative, qui mène ‘’beaucoup d’actions dans l’éducation et la santé, va aider à la construction d’un centre des grands brûlés à l’hôpital Fann. Dakar accueille de samedi à dimanche, le Conseil des gouverneurs du « district multiple 403 » du Lions Club international. Quelque 30 participants sont attendus à cette rencontre qui va regrouper les 21 pays composant ce district.
Elle doit permettre aux gouverneurs, élus en juillet à Ndjaména au Tchad, de faire leur bilan. Cela fait 30 ans, que le Sénégal n’a ni occupé le poste de président du Conseil ni accueilli la rencontre des gouverneurs. Le Lions Club, présent au Sénégal depuis 1954, intervient dans cinq domaines prioritaires : le diabète, la faim, la vue, le cancer infantile et l’environnement. Il revendique quelque 300 membres au Sénégal, parmi les 1, 400 millions qu’il compte à travers le monde. ASG/BK

Dans la même catégorie