Inforpress Basquetebol: Selecção masculina sobe 26 posições no ranking da FIBA e está entre os 100 melhores do mundo Inforpress Ano Judicial: PR diz que “excessiva morosidade processual” é o “maior problema” do sector da Justiça AGP Labé : le projet HSD lance ses activités de formation des prestataires de santé AIP Les sociétés coopératives commercialisent trois fois plus de cacao que les traitants à Gagnoa en 2020-2021 (Conseil café-cacao) ANG ANG/Primeiro-ministro diz esperar aprovação do OGE/2022 ATOP LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET DE RÉHABILITATION ET DE RENFORCEMENT DU SYSTÈME D’ADDUCTION D’EAU À SODO ATOP PLAN INTERNATIONAL TOGO ET SES PARTENAIRES ONT CELEBRE L’EVENEMENT A SOKO-TOMETY ATOP LE PDC DE SOTOUBOUA 1 VALIDE AIP ACF lance le projet Act-Femmes à Ferkessédougou AIP Interview/ Pdt Huawei Afrique de l’Ouest : « Nous avons misé sur les talents locaux au Bénin »

Le Président Issoufou Mahamadou préside une réunion de Haut Niveau du Conseil de Sécurité de l’ONU


  24 Septembre      16        Politique (19633),

   

NIAMEY, 24 Septembre (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou, a présidé, ce jeudi 24 septembre en début d’après-midi par visio-conférence, une Réunion de Haut Niveau du Conseil de Sécurité de l’ONU, le Niger assurant la présidence de cette Instance de l’ONU pendant le mois de septembre.

Cette réunion a vu la participation de plusieurs Chefs d’Etat des pays membres de l’Organisation mondiale, celle du Secrétaire Général des Nations Unies, ainsi que celle du président de la Commission de l’Union Africaine.

Le Chef de l’Etat nigérien y a abordé plusieurs sujets de portée mondiale, dont la gouvernance mondiale post Covid-19, les défis liés à la gouvernance politique, à la paix et à la sécurité, l’aggravation des inégalités, la lutte contre la pauvreté et le changement climatique.

Selon le Président Issoufou Mahamadou, si l’ONU a manqué l’occasion de procéder à un changement réel de la gouvernance mondiale au moment de la crise financière de 2008, la pandémie de la Covid-19 offre aux dirigeants du monde l’opportunité de la refonder, en relevant notamment tous les défis qu’il a mentionnés ci-haut.

« Il nous revient à tous de travailler ensemble pour tirer les enseignements nécessaires et réfléchir sur les réformes indispensables de la gouvernance mondiale », a-t-il affirmé, soulignant qu’il « faut que nous créons un monde de l’après-Covid-19 porteur de paix, de solidarité, de prospérité pour tous, un monde de dignité, d’égalité, de justice et de liberté ».

Selon lui, en effet, « la pandémie de la Covid-19 marque incontestablement la fin d’une époque. Elle a mis en évidence l’urgente nécessité de repenser notre système de sécurité collective. Elle a montré la réalité de notre humanité et de tous les pays du monde qui se sont tous trouvés égaux devant la souffrance, grands ou petits, riches ou pauvres, faibles ou puissants ».

Dans la même catégorie