GNA Council for Independent Churches confident of peaceful elections ANP Niger : La CENI renforce les capacités des responsables de ses Commissions déconcentrées AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministère de l’Intérieur sensibilise sur la CMU à Ferkessedougou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020: Le RHDP lance sa campagne dans le calme à Port-Bouët AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Siandou Fofana et Abdourahmane Cissé en synergie pour la victoire du RHDP ACAP Des journalistes sportifs centrafricains en session de formation ACAP Clôture à Bangui de l’atelier de vulgarisation sur la violence et harcèlement dans le monde du travail APS AVIS FAVORABLE DE LA CDP SUR LE RÈGLEMENT DE POLICE ET D’EXPLOITATION DES AUTOROUTES À PÉAGE Inforpress Achada Igreja: Óleos, ervas, sementes e plantas de ornamentação são oportunidade de negócio Inforpress Guias de turismo da ilha de Santiago recebem capacitação para reforço das competências

Le Président Issoufou Mahamadou préside une réunion de Haut Niveau du Conseil de Sécurité de l’ONU


  24 Septembre      5        Politique (12041),

   

NIAMEY, 24 Septembre (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamadou, a présidé, ce jeudi 24 septembre en début d’après-midi par visio-conférence, une Réunion de Haut Niveau du Conseil de Sécurité de l’ONU, le Niger assurant la présidence de cette Instance de l’ONU pendant le mois de septembre.

Cette réunion a vu la participation de plusieurs Chefs d’Etat des pays membres de l’Organisation mondiale, celle du Secrétaire Général des Nations Unies, ainsi que celle du président de la Commission de l’Union Africaine.

Le Chef de l’Etat nigérien y a abordé plusieurs sujets de portée mondiale, dont la gouvernance mondiale post Covid-19, les défis liés à la gouvernance politique, à la paix et à la sécurité, l’aggravation des inégalités, la lutte contre la pauvreté et le changement climatique.

Selon le Président Issoufou Mahamadou, si l’ONU a manqué l’occasion de procéder à un changement réel de la gouvernance mondiale au moment de la crise financière de 2008, la pandémie de la Covid-19 offre aux dirigeants du monde l’opportunité de la refonder, en relevant notamment tous les défis qu’il a mentionnés ci-haut.

« Il nous revient à tous de travailler ensemble pour tirer les enseignements nécessaires et réfléchir sur les réformes indispensables de la gouvernance mondiale », a-t-il affirmé, soulignant qu’il « faut que nous créons un monde de l’après-Covid-19 porteur de paix, de solidarité, de prospérité pour tous, un monde de dignité, d’égalité, de justice et de liberté ».

Selon lui, en effet, « la pandémie de la Covid-19 marque incontestablement la fin d’une époque. Elle a mis en évidence l’urgente nécessité de repenser notre système de sécurité collective. Elle a montré la réalité de notre humanité et de tous les pays du monde qui se sont tous trouvés égaux devant la souffrance, grands ou petits, riches ou pauvres, faibles ou puissants ».

Dans la même catégorie