AIP Pierre Laporte et Babacar Cissé font leurs adieux à la Côte d’Ivoire AIP Can 2019 : La Côte d’Ivoire bat l’Afrique du sud (1-0) AIP Le volume des interventions de la BM en Côte d’Ivoire est passé de 600 millions US à plus de deux milliards US en 2019 (Premier ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Un protocole d’accord portant sur la construction de 3000 logements sociaux signé à Marrakech ABP L’Ong Direct Aids donne de l’eau potable aux populations de Boukoumbé ABP Le maire Eric Pontikamou offre à sa population tous les matchs de la CAN sur écran géant ATOP L’ONG AIMES-AFRIQUE PRESENTE LE BILAN DE SA CAMPAGNE DANS LES CINQ REGIONS AUX DIPLOMATES ET MEDIAS A ANEHO ATOP PROMOTION DE LA JEUNE FILLE : PLAN INTERNATIONAL TOGO A LANCE SA CAMPAGNE « AUX FILLES, l’EGALITE » A TRAVERS UNE CARAVANE ATOP CULTURE/CINEMA : SORTIE DE L’AVANT-PREMIERE DE LA SERIE TELEVISEE « CERCLE D’ESPOIR » ATOP FIN DES TRAVAUX DE LA REUNION DES PAYS MEMBRES DE L’AGPAOC 

LES FIDELES DE L’EGLISE CATHOLIQUE EXHORTES A GARDER LA DIMENSION DE LA PRIERE CONFIANTE ET SILENCIEUSE


  21 Mai      7        Société (50098),

   

Brazzaville, 21 mai (ACI) – Le délégué général de la congrégation de Saint Joseph de l’ordre pontifical des Carmes Dechaux Theresianum de Kinshasa, le Père Roger Balowe Tshimanga, a exhorté, les fidèles de l’Eglise catholique à garder la dimension de la prière confiante et silencieuse dénommée ‘’Oraison au Carmel’’.

Le Père Balowe Tshimanga a fait cette exhortation au cours d’une messe d’action de grâce dite pour la célébration du 65ème anniversaire de la paroisse Notre Dame de Fatima de Mpila, en présence de l’Archevêque de Brazzaville, Mgr Anatole Milandou. A cette occasion, il a fait savoir que «nous avons pour mission, dans ce archidiocèse, de partager l’expérience de Dieu. L’expérience carmélitaine de Dieu passe par une spiritualité de l’humanité de Dieu et d’un humanisme divin, dans lequel Thérèse de Jésus nous présente Dieu comme un bon ami, un bon capitaine qui s’expose le premier à la douleur de l’humanité de l’Eglise, un ami qui n’abandonne pas les siens dans les peines et les tribulations». Selon le Père Balowe Tchimanga, c’est par la prière confiante et silencieuse que l’expérience de la purification et de la transformation entre en jeu, «surtout en cette période où la souffrance revêt uniquement le visage du diable, alors que la joie de vivre sa croix domine l’esprit humain de la population brazzavilloise livrée en proie aux gourous qui lui promettent la joie et la réussite qui tomberaient du ciel comme la manne du désert», a-t-il dit. En outre, il a rappelé les missions de Carmel, qui consistent à montrer aux chrétiens le chemin de la vraie prière, notamment celle du cœur, considérée comme intimité dans sa chambre avec celui qui voit dans le secret, et non des rabâchements des places publiques et carrefours. «Dans la discrétion, on priera ; et dans la discrétion, on apprendra à prier (Mt. 6,5-6) », a-t-il dit. Outre la prière continuelle, le délégué général de la congrégation de Saint Joseph a souligné que la famille carmélitaine s’adonne aux œuvres philanthropiques, entre autres les dispensaires, les centres de santé et nutritionnels, les écoles pour enfants et adultes, ainsi que le redressement des filles-mères par une formation pratique à un métier. « C’est de cette façon que nous annonçons le Christ Ressuscité pour le salut des âmes», a-t-il fait savoir. Concernant Notre Dame de Fatima de Mpila, le Père Balowe Tshimanga a encouragé les fidèles dans la voie de l’engagement de la reconstruction et le maintien de cette paroisse. «Soixante-cinq ans est l’âge d’un homme mature, sage et averti. Mais, c’est aussi l’âge où l’on n’a plus droit à l’erreur. C’est l’âge de construire du solide et de penser à la génération future. S’il s’agit du bâtiment, c’est l’âge de penser à la restauration en profondeur», a-t-il notifié. «Agée de 65 ans, Notre Dame de Fatima a besoin que ses fils et filles pensent à sa restauration en profondeur, car comme fille de Sion, elle doit rester toujours belle en sa gloire, vêtue d’étoffe d’or pour qu’elle soit conduite dignement vers le Roi. Investir en Dieu, c’est investir pour l’éternité », a-t-il ajouté. Au cours du jubilé de cette paroisse, plusieurs activités ont été organisées, entre autres, le concert religieux, qui a regroupé les chorales des églises évangélique, salutiste et catholique, une marche sportive ainsi qu’un tournoi de nzango et de football. Au nzango, la paroisse Notre Dame de Fatima a battu Saint Augustin par un score de 19 à 1 7, tandis qu’au football, la paroisse Saint Augustin a battu Notre Dame de Fatima par un score de 2 buts à 0.

Dans la même catégorie