ATOP L’ONG CATHOLIC RELIEF SERVICES (CRS) A OBSERVE LA JOURNEE COMMUNAUTAIRE ATOP DROITS DE L’HOMME ET CORRUPTION AU TOGO : LE CACIT FORME LES ACTEURS ATOP LES ACTEURS EN ATELIER BILAN A KARA ATOP LE PRIX TOGOLAIS DE LA QUALITE ET LES JOURNEES NATIONALES DE LA QUALITE LANCES GNA We urgently need electricity and water-Kandema residents GNA Absence of decentralized state institutions hindering access to services – Study GNA President launches 2017/2018 census on agriculture report GNA Zanko Paani residents in dire need of potable water AIP Présidentielle 2020: Patrick Achi vante les mérites du candidat Alassane Ouattara à Grand-Bassam AIP Présidentielle 2020: Le préfet de Dabou lance un appel au calme

Les leaders de Bocanda appelés à s’impliquer davantage dans la préservation de la paix


  23 Septembre      4        Politique (12074),

   

Bocanda, 23 sept 2020 (AIP)- Le préfet du département de Bocanda, Soro Fatogoman, a exhorté leaders d’opinion à s’impliquer davantage dans la préservation de la paix et le maintien de l’ordre public en sensibilisant les populations à s’abstenir de toute forme de violence.

Soro Fatogoman a lancé cet appel lundi 21 septembre 2020 lors d’une réunion d’information et de sensibilisation relative à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Il a rappelé que ces trois décennies passées, la Côte d’Ivoire a été marquée par des violences et des crises politico-sociales. ‹‹ Il faut tourner la page des crises et cela ne peut se faire sans l’implication des leaders d’opinion que vous êtes. C’est pour cela qu’à la veille des élections du 31 octobre, il est impérieux d’échanger avec vous afin que vous preniez conscience de vos responsabilités. On ne saurait consolider la paix et la cohésion sociale si vous n’êtes pas engagés à faire face à vos responsabilités dans la création d’un climat électoral apaisé et la consolidation de la paix ›› a- t-il déclaré.

« Nous vous invitons vous les chefs de villages et de quartiers, responsables de partis politiques, représentants d’associations de jeunes, de femmes , responsables syndicaux , guides religieux, (…) à vous joindre à nous pour parler aux populations, à nos enfants afin d’éviter de troubler l’ordre public, de publier des informations non fondées sur les réseaux pour que les élections présidentielles se passent bien à Bocanda, car tout cela est puni par la loi. On peut manifester sans casser, brûler et piller « , a t-il ajouté.

M. Soro a rappelé qu’un arrêté interministériel interdisant les marches jusqu’au 30 septembre 2020 a été pris. « Soyons ensemble pour dire aux populations que l’élection c’est pas palabre. Il faut arriver à faire passer ce message », a-t-il indiqué.

Dans la même catégorie