ANGOP Angola perde na estreia da Cosafa APS ORGANISATION ET NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA SN-APS, AU MENU D’UN ATELIER À SALY APS UN ÉLU LOCAL VANTE LES AVANTAGES DE LA COOPÉRATION DÉCENTRALISÉE DANS LA CAPTATION DE RESSOURCES APS LE BOS DU PSE SATISFAIT DU DÉROULEMENT DES TRAVAUX DE L’AGROPOLE-CENTRE APS AFROBASKET U18 : VICTOIRE DU SÉNÉGAL SUR LE MALI (80-78) ANGOP Covid-19: Angola reporta 132 novos casos e 55 recuperados GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre ANP Niger: Le gouvernement fixe les modalités de calcul et de recouvrement des redevances de l’ARST ANP Niger : Démission des membres du Gouvernement et de certaines personnalités candidats aux élections législatives du 27 décembre prochain GNA Volta EC prepares venue to host regional collation centre

LES PERSPECTIVES DE RÉFORME PRÉSENTÉES AUX ACTEURS DU SECTEUR


  3 Novembre      17        Politique (13288),

   

Dakar, 3 nov (APS) – Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, a présenté mardi aux acteurs du secteur les mesures prises par le gouvernement en vue d’accompagner et de soutenir la relance du tourisme impacté par la crise sanitaire née de la pandémie du nouveau coronavirus.

‘’Le ministre a engagé ses services à entamer rapidement la réforme des textes du Conseil Sénégalais du Tourisme en vue de porter le mandat de son président de 3 à 5 ans et d’assurer une représentation plus accentuée du secteur privé au sein du Conseil de Surveillance de l’ASPT ainsi que dans le Conseil d’Administration de la SAPCO’’, peut-on lire dans un communiqué parvenu à l’APS.

Alioune Sarr rencontrait, mardi, les acteurs du secteur privé touristique regroupés au sein de la Fédération des Organisations Patronales de l’Industrie Touristique du Sénégal (FOPITS), pour une séance de travail tenue à Diamniadio.

Revenant sur les conclusions issues de cette rencontre, Alioune Sarr a promis l’élaboration et la présentation à l’Assemblée nationale, en 2021, d’un projet de modification de la loi sur la ‘’Taxe Spéciale Touristique’’ dans le but de ’’renforcer les ressources allouées à la promotion touristique conformément à la norme OMT’’.

Selon lui, cette taxe fixe les budgets de promotion à 3, 8% des recettes générées par le secteur.

Il a également demandé à ses services d’engager les diligences nécessaires avec les ministères concernés pour alléger les coûts de production et d’exploitation, en particulier l’eau et l’électricité’’.

Il s’agit, d’après lui ‘’d’accorder au secteur de l’hôtellerie, des tarifs industriels pour l’électricité et maraîchers pour l’eau’’, souligne le communiqué.

Dans la même catégorie