MAP Un capitaine rebelle du polisario se présente à la Ligne de défense avec l’intention déclarée de rallier la mère-patrie (source militaire) APS RENCONTRE SUR LES PERSPECTIVES DE COOPÉRATION AUTOUR DE LA GESTION DU FLEUVE SÉNÉGAL APS LE STADE LAT-DIOR PRIS D’ASSAUT PAR DES SUPPORTERS POUR LA PREMIÈRE SÉANCE D’ENTRAÎNEMENT DES LIONS APS INCENDIE À PETERSEN : LES COMMERÇANTS DÉTERMINÉS À REPRENDRE LEURS ACTIVITÉS ACP Un  concours d’éloquence des étudiants pour la promotion de la culture de la paix. ACP Remise des brevets aux 320 sourds muets à la formation sur les droits de l’homme ACP Plaidoyer pour la promotion des personnes vivant avec handicap au sein des institutions nationales AGP Discours de la ministre de l’Action Sociale à l’occasion des travaux de la 63ème session de la commission de l’ONU sur la condition de la femme AGP TRAVAUX PUBLICS : plus de deux milliards de dollars US investis par la 3ème République dans la réalisation des routes NAN GenCos release 3,982 MW of electricity to national grid

Libéria : Une entreprise burkinabé décroche un marché de 250 milliards de FCFA


   

Ouagadougou, 18 Juin 2018 (AIB)- L’entreprise burkinabè EBOMAF a signé jeudi à Monrovia (capitale du Libéria), une convention de construction d’infrastructures routières de 337 km à hauteur de 250 milliards de FCFA avec l’Etat libérien, rapporte lundi le quotidien d’Etat Sidwaya.

Selon le président libérien Georges Weah dans le quotidien gouvernemental, le choix de l’entreprise burkinabè EBOMAF s’est fondé sur la volonté du Libéria de travailler avec des acteurs de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

«Il faut travailler avec nos frères et sœurs. Merci à EBOMAF qui a eu le courage de s’engager dans ce défi. Aujourd’hui c’est un grand plaisir que cette entreprise travaille avec nous pour la construction de nos routes » lit-on dans Sidwaya du lundi, citant  Georges Weah.

L’ancien footballeur international a invité le premier responsable de l’entreprise Mahamadou Bonkoungou, à « démontrer à tout le monde qu’il est un grand et bon travailleur pour mériter la confiance qui lui a été donnée ».

Les travaux sont prévus pour durer trois ans et concernent trois sites, dont un important lot à la frontière entre le Libéria et la Côte d’Ivoire  et deux autres sites à l’intérieur du pays.

Selon Mahamadou Bonkoungou, son entreprise dispose de l’expertise humaine, technique et matérielle requise pour exécuter le marché et livrer des infrastructures de qualité dans les délais contractuels.

«Nous avons pris les mesures pour dépasser la barrière linguistique. La consistance du marché fait qu’il faut un peu plus d’organisation et de détermination» a-t-il déclaré.

Selon lui, son entreprise sera «à la hauteur» car elle a déjà relevé « des défis qui dépassent celui-là ».

Une assurance appuyée par le ministre burkinabè en charge des Affaires Etrangères Alpha Barry présent à Monrovia pour la signature de la convention.

« Le Libéria a porté un champion à sa tête. Il est tout à fait normal que ce champion se réfère à un autre champion pour réaliser ses travaux. Quand deux champions africains se rencontrent, c’est l’Afrique qui gagne » a-t-il affirmé.

Créé en 1989 au Burkina Faso, EBOMAF s’est lancé depuis les années 2000 dans une dynamique de conquête de marché de construction en Afrique.

ms/wis/ata

Dans la même catégorie