ANP « Tillabéry Tchandalo » : le Comité d’Orientation informé du niveau des préparatifs AIP La HABG s’enquiert des dossiers de saisine du Procureur de la République ANG MADEM G15 procura apoio de Baciro Dja para Umaro Sissoco Embalo AGP Guinée-LONAGUI : Le Chef de l’Etat inaugure le nouveau siège. ANGOP IMF grants USD247 million to Angola ACP Le sol : un premier capital de l’agriculteur à soigner et à protéger GNA School boards urged to promote conducive environment AGP Guinée-Elections : La CECI de Ratoma assiégée par les membres des CAERLE AIP Les élèves d’Adzopé sensibilisés sur les conséquences des départs anticipés en congés AGP Dubréka-Politique : Le projet de nouvelle constitution au centre d’une conférence-débat

Matam/législatives : Des équipements d’enrôlement désormais disponibles


  20 Novembre      10        Société (13292),

   

Conakry, 20 nov. (AGP)-les équipements d’enroulement des électeurs pour la tenue des élections législatives sont désormais disponibles dans la commune de Matam. Ils sont composés entre autres de kits biométriques, de groupes électrogènes, des fiches d’inscription et de radiation, des notifications de rejet…

Dr Traoré Mamadou rapporteur de la Commission Electorale Communale Indépendante (CECI) de Matam a souligné que :

 « Ces équipements sont arrivés au compte des 77 Commissions d’enroulement des électeurs de Matam. Ils sont composés de kits biométriques, de groupes électrogènes, des fiches d’inscription et de radiation, des notifications de rejets et tant d’autre éléments y afférents. »

Il a également précisé que le dispatching sera fait dans un bref délai car tous les quartiers ont droit à ce matériel pour la bonne tenue des élections législatives.

« On attend justement la signature du contrat avec les opérateurs de saisie pour passer au partage des équipements d’enroulement des électeurs dans toutes les 77 Commissions Administratives d’établissement de Révisions des élections législatives dans la commune de Matam. »

L’arrivée à Matam des kits d’enrôlement des électeurs coïncide avec les menaces de perturbation des opérations d’enrôlement des électeurs à Conakry et dans les régions. Les superviseurs des opérations de saisie menacent de saboter le lancement des activités.

Les superviseurs en colère exigent des motos de qualité dont le prix d’achat est de 7.500.000 fg contre des motos de 4.000.000 fg proposées aux agents techniques et opérateurs de saisies. Pour le moment, la CENI n’a pas réagi.

Il faut préciser que pour cette mise en place des opérateurs de saisies, la CECI et les autorités locales de Matam n’ont été consultées.  

Dans la même catégorie