AIP Les bases et sections du RHDP du Bounkani dotés de matériel roulant AIP Des présidents d’associations de jeune et de femme investis à Adiaké AIP Les bases et sections du RHDP du Bounkani dotés de matériel roulant AIP Inter/ Le président centrafricain Faustin archange Touadera annonce sa candidature a l’élection présidentielle AIP La communauté musulmane prie pour la paix à Adzopé AIP Présidentielle 2020: la confrérie Dozo de Dimbokro s’engage à œuvrer au renforcement de la cohésion sociale AIP Des présidents d’associations de jeune et de femme investis à Adiaké AIP Inter/ Un diplomate de carrière nommé a la tête du gouvernement de transition au Mali APS LES TECHNICIENS DE SURFACE VEULENT UNE REVALORISATION DE LEUR POUVOIR D’ACHAT APS COVID-19 : LA TENDANCE BAISSIÈRE SE CONFIRME

Matoto-Politique : Relance des activités du calendrier électoral


  15 Juillet      3        Politique (11409),

   

Matoto, 15 juil. (AGP)- Une mission de la CENI séjourne actuellement dans la commune de Matoto pour relancer les activités électorales en prélude à l’organisation de l’élection présidentielle de 2020.

L’Objectif de cette mission, selon Mohamed Lamine Fofana, commissaire à la CENI, est de remobiliser les démembrements en vue du lancement de la formation et des opérations de révision exceptionnelle des listes électorales dès le 20 juillet.

Le superviseur du processus électoral à Matoto, a précisé que compte tenu de la revendication de l’opposition, la révision concerne essentiellement les (2.400.000) électeurs qui ont été mis de côté lors du double scrutin législatif et référendaire du 22 mars 2020. A cela s’ajouteront les citoyens qui ont atteint l’âge de 18 ans révolu.

Pour terminer, le chef de la mission a demandé l’implication de tous les acteurs concernés pour la réussite des différentes étapes du processus électoral dans la commune de Matoto.

« Nous sollicitons aussi la participation effective des médias pour nous aider à passer les informations et à sensibiliser la population. En suite les autorités locales de Matoto et la sécurité notamment la gendarmerie et la police afin d’aboutir à un scrutin apaisé dont le résultat sera accepté par tous », a lancé M. Fofana.

Dans la même catégorie