GNA NPP delayed Bolga-Bawku-Pulimakom road construction GNA Ghana to host 2021 West Africa Conference on CelebrateLAB GNA Aburihene confers ‘maawerehene’ title on President Akufo-Addo GNA Dr Kingsley Nyarko donates street lights to Kwadaso Municipal Assembly AGP Tournoi UFOA U20 : La Guinée domine la Mauritanie (1-0). AGP Nzérékoré/Insécurité : Cinq bandits présentés aux autorités préfectorales AGP Nzérékoré/Covid-19 : 21 enseignants formés en technique de communication et d’engagement communautaire AGP Guinée/Santé : La prévalence nationale des MGF est de 95% selon l’enquête démographique de Santé Publique de 2018 AGP Guinée/Covid19 : ‘’Des Covid-héros’’ récompensés  par l’Agence More & More APS GESTION DES DÉCHETS : UNE CAMPAGNE POUR UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT LANCÉ À TIVAOUANE

Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU)


  29 Octobre      13        Société (25115),

   

Niamey, 29 octobre (ANP) – Au Niger, 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021, contre 3,7 millions de personnes en 2020, a annoncé, ce mercredi 28 octobre 2020, la Coordonnatrice Humanitaire Pays du Système des Nations Unies, Mme Khardiata Lo Ndiaye, à la fin de l’atelier national de planification humanitaire et de réponse aux besoins des réfugiés pour l’année 2020-2021.

Selon la responsable onusienne et parce que la cible globale était de 2,2 millions de personnes telle qu’elle a été révisée en juillet 2020 tout en prenant en compte l’impact de la COVID-19, le plan de réponse humanitaire ne peut pas prétendre répondre à tous les besoins humanitaires.

Aussi, a-t-elle voulu saluer la parfaite harmonie au niveau du secteur de la sécurité alimentaire où la cible a été partagée entre le plan de soutien et le plan de réponse pour respectivement 31% et 61%.

Pour le Ministre de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes du Niger, M. Laouan Magagi, les conclusions de cet atelier ont permis de conduire des analyses sectorielles et intersectorielles, d’avoir une meilleure compréhension du NEXUS Humanitaire, Développement et Paix (HDP) des besoins et d’obtenir un consensus autour des chiffres de planification.

Lors de ces échanges de deux jours, note-t-on, sept (7) groupes de travail ont débattu sur des thèmes sectoriels et transversaux touchant des sujets sur les conditions de vie, les mécanismes de survie et le bien être physique et mental des Nigériens.

Les travaux des groupes ont également mis l’accent sur la centralité des approches communautaires et du partenariat communal comme levier pour améliorer la qualité de la réponse et assurer une meilleure pérennité au delà de l’urgence.

Ces échanges, selon le Ministre Laouan Magagi, montrent aussi que beaucoup reste à faire notamment sur la gestion de l’information et sur la coopération tant problématique que quotidienne au niveau central, régional, départemental et communal, aussi bien avec les autorités administratives qu’avec les collectivités territoriales.

Il a enfin remercié les participants et tous les intervenants humanitaires pour ces conclusions satisfaisantes.

Dans la même catégorie