ACP La RDC à la conférence de l’organisation mondiale de l’économie verte au Caire ACP Arrivée à Kinshasa du Sous-secrétaire d’Etat adjoint des USA au Droits de l’homme ACP Un programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités en RDC GNA JobHouse Recruitment Agency celebrates three years partnership with Uber Ghana GNA Do not pride yourselves in the overall WASSCE passes GNA AOMC assures consumers of quality service delivery AIP Côte d’Ivoire/ Secteur des mines : Bientôt la création de cinq nouveaux chantiers écoles à l’intérieur du pays (Ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Le centre céramique de Katiola sensibilise sur les opportunités d’emplois pour la jeunesse AIP Côte d’Ivoire/ Le COSIM change de dénomination APS CAN 2019 : « LES ATTAQUANTS SERONT LES MEILLEURS ALLIÉS DES GARDIENS DE BUT » (CHEIKH SECK)

Ouverture de la 21ème réunion du Comité d’orientation d’Afritac Centre à Libreville


  26 Mars      49        Economie (23924),

   

Libreville, 26 Mars (AGP) – Le ministre gabonais de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, a ouvert ce mardi 26 mars à Libreville, les travaux de la 21ème réunion du Comité d’orientation d’Afritac Centre qui marque également la fin du mandat du Gabon laissant ainsi la présidence au Cameroun.

La 21ème réunion du Comité d’orientation d’Afritac Centre, selon son directeur-coordonateur, Paulo Drummond, a pour objectif de «réviser l’exécution du programme de l’année fiscale de l’année 2019 et faire une programmation de l’année 2020».

Cette réunion est l’occasion pour les Etats de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), la République Démocratique du Congo (RDC), le Burundi et Sao-Tomé, de présenter les évolutions récentes de leurs économies ainsi que les perspectives à moyen et long terme pour lesquelles Afritac Centre va apporter son expertise en termes de renforcement des capacités afin de mettre en place les reformes économiques qui sont souhaitées par lesdits Etats.

Selon le ministre gabonais de l’Economie, le Plan de relance économique (PRE) a permis au Gabon d’enregistrer une croissance estimée à 0.9% en décembre 2018 contre 0.5% en 2017 ; un taux d’endettement limité à 57.7% du PIB et une reconstitution des réserves de change à plus de trois mois d’importation.

Afin d’asseoir cette dynamique de croissance, le Gouvernement gabonais, selon Jean-Marie Ogandaga, s’inscrit toujours dans un processus de reforme des finances publiques, les mesures sectorielles et l’amélioration du climat des affaires.

«Nonobstant ces avancées significatives, je mesure l’immensité des défis restant à relever. Pour la mise en œuvre des reformes structurelles que je viens de décliner de manière non-exhaustive, nous avons besoin, à n’en point douter, de l’appui technique et financier des partenaires bilatéraux et multilatéraux et en particulier d’Afritac-centre dans son domaine de compétences», a mentionné le ministre.

Pour rappel le processus des reformes au Gabon a démarré depuis deux ans avec le PRE qui bénéficie de l’appui du FMI.

Afritac Centre est une initiative entre le FMI et ses partenaires pour le renforcement des capacités macroéconomique en Afrique centrale. Elle s’occupe de tous les pays de la CEMAC et de la RDC, le Burundi et Sao-Tomé dans les domaines macro-économiques dont la mobilisation des recettes, la gestion des finances publiques, les statistiques macros économiques et des finances publiques, la régulation sur prévision bancaire et la gestion de la dette.

Dans la même catégorie