MAP Egypte: des nouveaux « trésors » archéologiques dévoilés au public GNA GES Director assure parents of children safety in school GNA La Pleasure Beach priorities safety protocols as revelers visit GNA FDA destroys unwholesome goods in Cape Coast GNA Total disregard for Covid-19 Safety Protocols at various Markets GNA Ghanaian Ahmadis to benefit from new terrestrial TV Channel GNA Noguchi Memorial Institute investigates alleged falsification of COVID-19 test results GNA Commuters still adamant to observing covid-19 protocols ACP CHAN/Cameroun : 4 Joueurs des Léopards testés positifs au coronavirus ACP 215 nouveaux cas confirmés de Covid-19 enregistrés au cours de la seule journée de samedi en RDC

Plus de 20 femmes formées à la prévention et à la résolution des conflits à Toumodi


  23 Décembre      24        Société (27366),

   

Toumodi, 23 déc 2020 (AIP) – Un consortium d’Ong a organisé un atelier de formation à l’intention de 24 femmes sur la prévention et la résolution des conflits, avec l’appui de l’ambassade du Canada.

Ces femmes ont été formées à l’observation des élections, à déceler les signes avant-coureur de conflit afin de les prévenir ou de les résoudre en cas de survenance.

« Les femmes peuvent contribuer à apaiser le climat social et politique. Cet atelier vient de leur donner des outils pour la maîtrise des mécanismes de prévention et de gestion des conflits », a indiqué la porte-parole des Ong initiatrices de cette formation, Nathalie Kouakou.

Le chargé d’affaires à l’ambassade du canada  en Côte d’Ivoire, Pasquale Salvaggio a fait savoir que son pays accorde de l’importance à l’implication des femmes pour la stabilité d’un pays.

« Ce projet est d’un grand intérêt. Il est au nombre des initiatives que le canada appuie car il trouve sa source dans la résolution 1325 des Nations Unies. Cette résolution exhorte les états membres à la pleine participation des femmes au maintien et à la promotion de la paix et de la sécurité. On ne peut aspirer à un monde juste, équitable, paisible et prospère si on ignore les femmes qui constituent la moitié de l’humanité », a-t-il expliqué.

Le secrétaire général de préfecture, Félicité Dadi, a invité les femmes à s’approprier les acquis de cette formation,  en  rendant plus audible la voix de la paix.

La formation à la prévention et à la résolution des conflits s’est tenue du lundi 14  au mardi 15 décembre 2020.

(AIP)

Dans la même catégorie