GNA We’re building a new Ghana that works – Veep AGP Gabon/Conseil municipal extraordinaire de Libreville: Le projet de budget 2020 rehaussé de plus d’1milliards FCFA AGP Gabon/ Session criminelle pour mineur: 36 mois de prison ferme pour un jeune braqueur AGP Gabon/Koulamoutou: Les établissements privés et confessionnels réclament les kits sanitaires ANP Tahoua : 132 meilleures élèves filles de la région reçoivent officiellement des prix d’excellence ANP Niger : Les Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (COGES), sont très importants dans la gestion des écoles AIP Institutions politiques rassurantes et stabilité, une forte attente des populations d’Abengourou AIP Les enseignants du lycée des Jeunes filles de Séguéla instruits sur les droits des enfants AIP Des enseignants recommandent une sensibilisation sur les droits et devoirs des enfants AIP 30 nouveaux cas de Covid-19 et neuf guéris

Présidentielle 2020: Des jeunes de l’opposition saccagent et incendient le matériel informatique de la CEI à Daoukro


  28 Octobre      11        Société (25285),

   

Daoukro, 28 oct 2020 (AIP)- Des jeunes se réclamant des partis de l’opposition ont saccagé et incendié  tout le matériel informatique et des documents importants  de la Commission électorale indépendante (CEI) de Daoukro, mardi 27 octobre 2020, après l’entrée d’un contingent de policiers, de gendarmes et de militaires pour la sécurisation des élections.

Ces jeunes se sont également rendus au commissariat de police et ont incendié un véhicule de transport en commun flambant neuf d’une quarantaine de places remis par le gouvernement aux transporteurs dans le cadre du renouvellement du parc automobile.

La brigade de la gendarmerie et le conseil régional ont également subi le courroux des manifestants, avec en conséquence la destruction d’un véhicule, d’une machine et l’incendie des urnes devant servir de vote le 31 octobre 2020.

 »Dans le cadre de la fluidification des voies pour l’acheminement du matériel de vote et la sécurisation des élections présidentielles, un contingent de policiers, de gendarmes et de militaires a été redéployé à Daoukro dans le cadre de cette opération dénommée ‘barrissement’. Mais ce contingent s’est heurté à la résistance de la jeunesse de l’opposition qui s’est farouchement opposée à ces élections parce que la jugeant non démocratique », a indiqué Le Commissaire Coulibaly Kikoun Aimé, précisant que  le bilan de ces échauffourées fait état de deux blessés et de nombreux dégâts matériels.

(AIP)

Dans la même catégorie