ANP Zinder : L’Association Timidria organise un atelier de formation sur les mécanismes des textes et traités relatifs à l’esclavage au Niger ANG  Covid-19/Guiné-Bissau prolonga estado de calamidade até 10 de Outubro ANG Saúde pública/Parlamento infantil de Bafatá responsabiliza ao governo pela crise no sector sanitário ANG Turismo/Jornada  “Turismo Académico” recomenda maior atenção sobre  problemática de exploração de menores AIP  AIP/ Le PM s’enquiert de l’état de la musique ivoirienne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre Amadou Coulibaly lance le concours d’entrée à l’ISTC 2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des jeunes influenceurs formés sur l’exploitation des médias sociaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le GIE-APAZ veut intensifier la sensibilisation à la lutte contre le trafic illicite de l’anacarde dans le Gontougo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’édition 2021 du prix national des droits de l’Homme lancé sous le sceau de la Cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ Des élus examinent les Directives africaines sur l’assainissement (Communiqué)

Présidentielle 2020: Des jeunes de l’opposition saccagent et incendient le matériel informatique de la CEI à Daoukro


  28 Octobre      17        Société (35895),

   

Daoukro, 28 oct 2020 (AIP)- Des jeunes se réclamant des partis de l’opposition ont saccagé et incendié  tout le matériel informatique et des documents importants  de la Commission électorale indépendante (CEI) de Daoukro, mardi 27 octobre 2020, après l’entrée d’un contingent de policiers, de gendarmes et de militaires pour la sécurisation des élections.

Ces jeunes se sont également rendus au commissariat de police et ont incendié un véhicule de transport en commun flambant neuf d’une quarantaine de places remis par le gouvernement aux transporteurs dans le cadre du renouvellement du parc automobile.

La brigade de la gendarmerie et le conseil régional ont également subi le courroux des manifestants, avec en conséquence la destruction d’un véhicule, d’une machine et l’incendie des urnes devant servir de vote le 31 octobre 2020.

 »Dans le cadre de la fluidification des voies pour l’acheminement du matériel de vote et la sécurisation des élections présidentielles, un contingent de policiers, de gendarmes et de militaires a été redéployé à Daoukro dans le cadre de cette opération dénommée ‘barrissement’. Mais ce contingent s’est heurté à la résistance de la jeunesse de l’opposition qui s’est farouchement opposée à ces élections parce que la jugeant non démocratique », a indiqué Le Commissaire Coulibaly Kikoun Aimé, précisant que  le bilan de ces échauffourées fait état de deux blessés et de nombreux dégâts matériels.

(AIP)

Dans la même catégorie