ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra GNA Murdered Constable Emmanuel Osei laid to rest

Présidentielle 2020 : L’opposition demande à la CEDEAO de continuer de jouer son rôle de facilitation


  22 Octobre      27        Politique (17870),

   

Abidjan, 22 octv 2020 (AIP)- Les candidats du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié (HKB), et du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, demandent à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de continuer de jouer son rôle de facilitation et de médiation dans le conflit socio-politique du pays, dans un communiqué lu jeudi 22 octobre 2020 par le directeur principal de campagne de HKB, le Pr Maurice Guikahué.

« Les candidats Henri Konan Bédié et Affi N’Guessan réitèrent leur demande de médiation internationale dans le conflit ivoirien », a déclaré Pr Guikahué.

Pour Guikahué, l’information selon laquelle les deux candidats ont formulé comme demande la restructuration de la Commission électorale indépendante (CEI) avec un poste supplémentaire pour l’opposition, ainsi que le poste de vice-présidence pour le PDCI est « une affirmation erronée et une manipulation ».

« Les candidats Henri Konan Bédié et Affi N’Guessan portent à la connaissance de la communauté nationale, internationale et surtout de la CEDEAO qu’ils ne se reconnaissent nullement dans cette affirmation du gouvernement qui ne reflète en rien les discussions avec la délégation ministérielle de la CEDEAO », a-t-il dit.

Le Pr Maurice Guikahué souligne qu’ Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan maintiennent leur mot d’ordre de désobéissance civile.

Dans la même catégorie