AGP Gabon : Le management RSE d’Eramet primé par le Wall Street Journal AGP Gabon: Denis Sassou-Nguesso aux commandes de la CEEAC AGP 47ème session du Conseil des ministres des affaires étrangères de l’OCI: Le président Nigérien ouvre les assises MAP Niamey : 47è session du conseil des ministres des AE de l’OCI avec la participation du Maroc GNA Free SHS and PFJ are my biggest achievements – Prez Akufo-Addo GNA Martin Amidu refutes reports of Presidency following his resignation GNA Gold Fields PGA Championship: Alfred Baku urges golfers to be discipline and professional MAP Sahara: Le Président congolais exprime sa solidarité avec le Maroc GNA Partial cash bailout processes begin- SEC MAP Le Maroc insiste à l’UA sur l’intégration au niveau des Communautés économiques régionales pour atteindre les objectifs de la ZLECAF

Processus électoral au Niger : Organisation à Niamey d’un Forum des parties prenantes pour des élections apaisées et inclusives


  19 Novembre      3        Politique (13076),

   

Niamey, 19 Novembre (ANP) – Le Premier Ministre Brigi Rafini a présidé, ce jeudi 19 novembre 2020 à Niamey, un Forum des parties prenantes au processus électoral en cours sous le thème : « Elections apaisées et inclusives : Enjeux pour la consolidation de la démocratie, la paix, la sécurité et la stabilité du Niger ».

S’inscrivant dans la perspective de représenter un modèle de démocratie apaisée en Afrique de l’Ouest, ce forum qui se veut un cadre d’échanges et de dialogue, a pour, entre autres objectifs, de contribuer à faciliter le dialogue entre les partis politiques, les représentants des institutions nationales, les leaders d’opinion comme les sages et les grands témoins ; de sensibiliser les acteurs politiques, les institutions en charge et/ou impliquées dans le processus électoral ; de consolider la démocratie, la paix, la sécurité et la stabilité au Niger.

Dans son discours, le Premier Ministre Brigi Rafini a, au nom du Président de la République et du Gouvernement, salué et encouragé l’initiative de ce Forum des parties prenantes au processus électoral.

« En effet, a-t-il dit, ce Forum, en tant qu’espace d’échanges et de dialogue constructif entre nigériens sur les prochaines consultations électorales, est en cohérence avec l’agenda politique du Gouvernement pour des élections libres et transparentes ».

Le Premier Ministre Brigi Rafini s’est réjoui de « ce que, le cadre juridique et institutionnel destiné à encadrer les prochaines élections locales, législative et présidentielle est bien en place ».

Le Chef du Gouvernement nigérien s’est également réjoui de « constater que le processus électoral est conduit dans la sérénité et dans le respect des délais légaux ».

« Toutes les institutions en charge de la régulation du processus électoral fonctionnent conformément à la loi, c’est-à-dire en toute indépendance ». En d’autres termes, « elles fonctionnent sans interférence du Gouvernement ou de tout autre pouvoir, qu’il s’agisse de la Cour Constitutionnelle pour l’examen de la validation des dossiers de candidature aux élections législative et présidentielle ou de la Commission électorale nationale et indépendante (CENI) pour l’organisation technique et logistique des scrutins, et des tribunaux de grande instance qui ont apprécié et validé les candidatures aux élections municipales, régionales avec comme seule boussole la loi », a fait savoir Brigi Rafini.

« A cette date, la CENI est fin prête pour les prochains scrutins », a-t-il ajouté.

Le Premier Ministre s’est par ailleurs réjoui de ce que « l’élection présidentielle du 27 décembre prochain sera une élection très ouverte avec 30 candidats toutes tendances confondues sur la ligne de départ » et s’est félicité du fait que « depuis l’ouverture démocratique au Niger en 1991, c’est la toute première fois qu’une élection présidentielle mobilise autant de candidats ».

« C’est le signe de la vitalité de notre démocratie, c’est la preuve que cette élection présidentielle sera effectivement inclusive », a-t-il indiqué.

M. Brigi Rafini a enfin appelé tous les Nigériens de prendre conscience des enjeux liés aux élections apaisées, libres et transparentes pour le Niger, afin d’accompagner les institutions en charge des élections pour qu’elles accomplissent efficacement leur mission au bénéfice exclusif du Niger.

Le Président du Comité des sages, M. Khalid Ikhiri a, quant à lui, félicité l’organisation de ce forum.

Plusieurs panels ont ensuite été animés et ont concerné des thèmes aussi divers que variés tels que : « Elections inclusives et apaisées dans un contexte fragile » ; « Elections apaisées, transparentes et inclusives : facteurs de risques et de succès » ; « Le rôle des femmes, des jeunes et des médias dans le processus électoral ».

Notons enfin que ce forum a été organisé par les Nations Unies, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union Européenne, en coopération avec la CEN-SAD et la fondation allemande Hanns Seidel.

Dans la même catégorie