Inforpress Covid-19: MpD garante que Governo tudo tem feito para minimizar impactos da pandemia em Cabo Verde Inforpress Covid-19: Produção cinematográfica em Cabo Verde nos próximos anos será mais difícil – ACACV ANP Niger : Le Président Issoufou Mahamadou bientôt en face de la jeunesse dans le cadre d’une ‘’Grande rencontre citoyenne’’ ANP Hausse de 33,3% du volume du commerce Niger-Turquie en 2019 (Ambassadeur) ANP Konni : un américain enlevé ce mardi près de Konni (préfet ) ANP Niger : Ouverture d’un atelier national de planification Humanitaire et de réponse aux besoins des réfugiés Inforpress São Vicente: Tribunal de Execução de Penas e Medidas de Segurança de Barlavento é para diminuir pendências – Janine Lélis AGP CNAMGS: Fin du ticket modérateur du Gabonais Economiquement Faible (GEF) AIP Présidentielle 2020: Aucune activité de mobilisation des candidats à Bonoua AIP Le secteur privé adresse un manifeste de dix points au gouvernement

RACISME DANS LE FOOTBALL : LEVÉE DE BOUCLIERS CONTRE LE PRÉSIDENT DE LA FFF


  18 Septembre      7        Sport (4372),

   

Dakar, 18 sept (APS) – Des personnalités du football mondial dont le président de la Fédération sénégalaise de football, Augustin Senghor continuent de dénoncer les propos du président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët qui estime que ’’le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n’existe pas ou peu ».

« Le racisme est une réalité à 100 pour cent dans le sport mondial en général et dans le football en particulier car l’inacceptable ne peut être inscrite sur une échelle de proportionnalité et de pourcentage », a réagi Senghor dans une tribune publiée sur le site de la mairie de Gorée dont il est le maire.

Pour le président de l’instance dirigeante du football sénégalais, « le racisme est inacceptable dans son entièreté, il n’existe ni à 1 pour cent ni à 30 pour cent et il n y’a pas de demi-racisme ».

« Chaque jour, sur les stades du monde ou devant nos écrans, nous assistons à ce spectacle désolant et les discours tels que celui prêté à Monsieur Le Graët, un dirigeant du football dont la voix compte, sont malheureusement pour nous informer que le racisme dans le sport et surtout dans le football a de beaux jours devant lui », a-t-il déploré.

Augustin Senghor qui est par ailleurs, membre du Comité exécutif de la CAF se dit « persuadé que si l’on mettait la même énergie et la même rigueur à trouver la solution à ces faits de racisme (après en avoir accepté l’existence) que celles qui ont permis de créer la VAR pour traquer certains faits de jeu qui, jadis, échappaient aux arbitres et officiels de match, le racisme ne serait pas ramené au taux d’un pour cent idéalisé par Monsieur Le Graët ».

« Il disparaîtrait tout simplement de nos stades », a indiqué Me Senghor par ailleurs, président de la Commission juridique de la CAF.

D’origine ivoirienne, le défenseur français Basile Boli a taclé le président de la FFF estimant que « ne pas voir les problèmes du racisme dans le football, c’est encore moins trouver les solutions pour lutter contre ».

« Président Le Graët, descendez avec moi au bord des terrains pour constater que le racisme est malheureusement présent dans le football », a suggéré Boli ancien défenseur et vainqueur de la Ligue des champions avec l’Olympique de Marseille en 1993.

Mercredi, SOS Racisme a préféré manifester devant le siège de la FFF « en protestation contre les propos de Le Graët ».

SOS Racisme, avec le concours des étudiants juifs de France, a organisé mercredi depuis une manifestation devant le siège de la Fédération française de football (FFF) dans le XVe arrondissement de Paris’’, rapportent des médias français.

Le président de la FFF a déclaré récemment sur BFM Business que « le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n’existe pas ou peu ».

Des propos qui ont suscité depuis des réactions, dont celle de SOS Racisme qui regrette l’inaction des instances du football français face au racisme dans le football, informe le site de l’hebdomadaire spécialisé, France football.

Le président de la FFF était interrogé sur les incidents ayant émaillé le match PSG-OM quand la star brésilienne, Neymar a accusé l’Espagnol Alvaro Rodriguez défenseur de l’OM de lui avoir adressé des propos racistes.

Dans la même catégorie