AIP Côte d’Ivoire-AIP/Inter/ Présidentielle, sénatoriales et législatives en République dominicaine APS COVID-19 : 128 nouveaux cas, 157 guérisons et 4 décès recensés dimanche AGP Gabon/Covid-19: La Sobraga à la rescousse des Administrations et Forces de sécurité et de défense à Mouila AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : Seule la pratique des sports individuels est autorisée à ce jour (Police nationale) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des masseurs et kinésithérapeutes initient une opération de don de sang AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Michel Noufé salue le retour d’Amadou Gon Coulibaly GNA The Constitution guarantees citizen’s right to register-Minister GNA DFID lauds CDD Ghana GNA Akufo-Addo deserves another four-year term -‘Dormaamanhemaa’     GNA Ghana records over 20,000 COVID-19 cases

Reprise mardi du jugement de  »Zenu » dos Santos


  14 Janvier      21        Politique (9510),

   

Luanda, 14 janvier (Angop) – Le jugement de l’ex-président du Fonds souverain d’Angola (FSA), José dos Santos dit « Zenu, reprend mardi (14) à la Chambre criminelle de la Cour suprême de Justice.

Suspendu à la veille de la fête de Noël, le jugement reprend cette-fois ci pour constituer des preuves par l’écoute des témoins, notamment de l’ex-ministre des Finances, Archer Mangueira, et du gouverneur de la Banque Nationale d’Angola (BNA, banque centrale), José de Lima Massano.

Dans le même cadre, devront également témoigner devant le tribunal, le sous-directeur du cabinet juridique de la BNA, Alvaro Pereira, et l’assesseur économique de l’ex-gouverneur de la Banque centrale, João dos Santos Ebo.

Zenu, fils de l’ex-président de la République d’Angola, José Eduardo dos Santos, est accusé de blanchiment d’argent dans ce procès.

Sont également accusés, dans le même procès, l’ex-gouverneur de la BNA, Walter Filipe Duarte da Silva, et deux autres citoyens, Jorge Gaudens Pontes Sebastião et António Samalia Bule Manuel.

Zenu et ses compères sont accusés d’avoir effectué un transfert illégal de 500 millions de dollars depuis la BNA sur un compte placé au Crédit Suisse, à Londres (au Royaume-Uni).

Ce transfert était une espèce de paiement avancé par une entreprise créée par les accusés, dans le but de réaliser une opération de financement pour l’Angola, et dont le montant était de 30 milliards de dollars.

Dans la même catégorie