Inforpress Profissionais de educação participam num seminário especializado em “Literatura e Pedagogia infanto-juvenil” Inforpress Amadeu Cruz participa na cerimónia comemorativa do Dia do Instituto Politécnico de Bragança em Portugal AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le préfet de Tiassalé sonne la mobilisation pour l’éradication de la lèpre AIP Côte d’Ivoire-AIP/ PAP 2020 : Kablan Duncan présente les nouvelles orientations du président Alassane Ouattara AIP Côte d’Ivoire–AIP / PAP 2020 : Gon Coulibaly salue une réduction substantielle du taux de pauvreté Inforpress Brava/Carnaval: Grupo Mocidade diz brincar o Carnaval por “gosto” e para incentivar outras zonas Inforpress Futebol/Santo Antão Norte: Santo Crucifixo regressa às vitórias no campeonato e consolida liderança AIP Côte d’Ivoire–AIP / Kablan Duncan ouvre le séminaire gouvernemental sur le Plan d’actions prioritaires (PAP) 2020 Inforpress Ministério das Finanças realiza formação para implementação da Estrutura Comum de Avaliação na Administração Pública Inforpress Museu da Resistência do Tarrafal regista aumento de número de visitantes em 2019

Reprise mardi du jugement de  »Zenu » dos Santos


  14 Janvier      11        Politique (7421),

   

Luanda, 14 janvier (Angop) – Le jugement de l’ex-président du Fonds souverain d’Angola (FSA), José dos Santos dit « Zenu, reprend mardi (14) à la Chambre criminelle de la Cour suprême de Justice.

Suspendu à la veille de la fête de Noël, le jugement reprend cette-fois ci pour constituer des preuves par l’écoute des témoins, notamment de l’ex-ministre des Finances, Archer Mangueira, et du gouverneur de la Banque Nationale d’Angola (BNA, banque centrale), José de Lima Massano.

Dans le même cadre, devront également témoigner devant le tribunal, le sous-directeur du cabinet juridique de la BNA, Alvaro Pereira, et l’assesseur économique de l’ex-gouverneur de la Banque centrale, João dos Santos Ebo.

Zenu, fils de l’ex-président de la République d’Angola, José Eduardo dos Santos, est accusé de blanchiment d’argent dans ce procès.

Sont également accusés, dans le même procès, l’ex-gouverneur de la BNA, Walter Filipe Duarte da Silva, et deux autres citoyens, Jorge Gaudens Pontes Sebastião et António Samalia Bule Manuel.

Zenu et ses compères sont accusés d’avoir effectué un transfert illégal de 500 millions de dollars depuis la BNA sur un compte placé au Crédit Suisse, à Londres (au Royaume-Uni).

Ce transfert était une espèce de paiement avancé par une entreprise créée par les accusés, dans le but de réaliser une opération de financement pour l’Angola, et dont le montant était de 30 milliards de dollars.

Dans la même catégorie