MAP Côte d’Ivoire/présidentielle: la procureure de la CPI « préoccupée » par les violences préélectorales APS MACKY SALL DISSOUT LE GOUVERNEMENT ET LIMOGE LA PRÉSIDENTE DU CESE APS MACKY SALL PRÉCONISE LA MOBILISATION DU FINANCEMENT DU PACASEN ET LA FINALISATION DU STATUT DE L’ÉLU LOCAL APS ELIMINATOIRES DE L’AFROBASKET 2021 : BONIFACE NDONG RATISSE LARGE POUR SA PREMIÈRE LISTE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 67 nouveaux cas de Covid-19 GNA Plan Int-Gh trains 150 PTA members to support children in e-learning AGP Gabon: Le Dr Achille Tchuitcheu Nadu installé à la tête du Centre-médical de Mandji APS MACKY SALL SOUHAITE LE RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE CAPACITATION DES JEUNES ANGOP Covid-19: Angola regista 203 novos casos APS « OCTOBRE ROSE » : UNE CAMPAGNE DE DÉPISTAGE DE L’AMICALE DES FEMMES DU JOURNAL LE SOLEIL

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : L’UA A AIDÉ 5.793 MÉNAGES DE LA RÉGION DE DIOURBEL (ACTEUR)


  23 Septembre      12        Société (24281),

   

Diourbel, 23 sept (APS) – L’Union africaine (UA), par le biais de son programme ‘’Arc/Republica’’, a apporté une assistance d’urgence à 5.793 ménages des départements de Mbacké et de Bambèye afin de leur permettre de faire face aux conséquences de la mauvaise campagne agricole 2019-2020, a-t-on appris mercredi d’un responsable d’une ONG chargée de sa mise en œuvre.

« C’est un programme qui était destiné à assister les ménages vulnérables en sécurité alimentaire suite à la mauvaise campagne agricole 2019-2020. Il a touché 44.399 bénéficiaires soit 5.793 ménages pour un montant estimé à près de 2 millions de dollars (665 millions FCFA)’’, a notamment assuré Alpha Sény Diallo, responsable de l’ONG Catholic Relief Services (CRS).

Il intervenait à un atelier de capitalisation du programme Arc/Republica de l’UA mis en œuvre par un réseau de partenaires.

Diallo a rappelé qu’il s’agissait initialement d’un projet d’une durée de six mois qui a été étendu en raison de la crise sanitaire née de la propagation du Covid-19. Cela a été possible à travers une marge de manœuvre ayant permis à un certain nombre de partenaires de réadapter leurs actions, a-t-il expliqué.

Ce programme entre en droite ligne des politiques publiques pour la sécurité alimentaire, a pour sa part souligné Baboucar Moundor Ngom, adjoint du gouverneur de Diourbel chargé des affaires administratives.

Selon lui, les difficultés constatées à l’issue de la campagne agricole 2019-2020 avaient déterminé le choix d’élaborer des programmes de résilience pouvant permettre aux populations concernées de faire face.

’’Les interventions sur le terrain ont été faites dans les meilleures conditions. Il n’y a pas eu de réclamation particulière. On a fait de sorte que ceux qui sont vraiment dans le besoin soient sélectionnés et accompagnés’’, a fait valoir l’autorité administrative.

Dans la même catégorie