dpa/GNA Six Nations: France v Scotland postponed due to coronavirus outbreak GNA Footballers stand up against cyber mobbing in video GNA Tapir interrupts school exam in Malaysia by falling into drain APS UNE NOUVELLE HOULE DANGEREUSE ANNONCÉE SUR LA GRANDE-CÔTE APS YOUSSOUPH DABO CONTINUE AVEC TEUNGUETH FC ET ARRÊTE AVEC LES U20 APS PLUS DE 4.000 PERSONNES DÉJÀ VACCINÉES CONTRE LE COVID-19 (MINISTÈRE) APS LA RÉGION DE DIOURBEL ENTAME SA CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LE COVID-19 APS COVID-19 : DÉMARRAGE DE LA CAMPAGNE DE VACCINATION À LOUGA APS SAINT-LOUIS : LE PRÉFET SATISFAIT DU SITE DE RECASEMENT DES POPULATIONS DE GUET-NDAR APS SÉDHIOU : LANCEMENT OFFICIEL DE LA CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LE COVID-19

Séguéla : les acteurs de la filière anacarde sensibilisés sur la qualité des noix brutes


  13 Février      14        Société (29215),

   

Séguéla, 13 fév 2021 (AIP) – Les acteurs de la filière anacarde dans la délégation régionale du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) à Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou) ont, au cours d’un atelier régional organisé à la préfecture, été sensibilisés sur l’amélioration et la préservation de la qualité des noix brutes de cajou ainsi que sur l’exportation illicite des produits vers les pays voisins.

« Chers producteurs, respectez l’itinéraire technique en ramassant les noix arrivées à maturité qui sont tombées. Surtout, ne secouez pas les arbres pour les faire tomber. Après, séparez les noix des pommes avec une ficelle, séchez sur des claies, triez pour éliminer les noix qui ne sont pas bonnes et mettez le produit dans des sacs en jute », a conseillé le délégué régional du CCA, Coulibaly Yacouba.

La délégation régionale du Conseil du coton et de l’anacarde à Séguéla couvre les régions du Worodougou et du Haut-Sassandra avec une production estimée, lors de la précédente campagne, à 142 000 tonnes dont 76 000 tonnes pour le Worodougou, faisant de celle-ci la plus grande productrice parmi les 12 délégations régionales de la Côte d’Ivoire.

« On a gagné la bataille de la quantité. Il faut aujourd’hui gagner la bataille de la qualité pour remporter la guerre économique qui fait rage au niveau des prix », s’est, pour sa part, exprimé le président de l’Association des acheteurs agréés, transformateurs et exportateurs d’anacarde du Worodougou (2ATEW), Soumahoro Abdoulaye. Non, sans prendre l’exemple sur le Ghana dont la production est prisée de par le monde parce que de meilleure qualité.

Pour le préfet Diarrassouba Karim qui avait à ses côtés le secrétaire général de la préfecture de Daloa, Glao Alexandre, les producteurs locaux ne doivent point se départir de la norme qualité car ‘’un bon produit se vend mieux’’ et les recettes engrangées sont plus consistantes, permettant de réinvestir une quote-part dans des infrastructures de la région productrice.

En plus de la productivité, la délégation régionale du CCA à Séguéla enregistre une bonne qualité de sa production fixée à 47, 4 KOR.

(AIP)

Dans la même catégorie