MAP Tour du Sahel de cyclisme (4è étape) : le Maroc confirme sa suprématie MAP Elections au Nigeria: L’INEC teste l’identification biométrique MAP Présidentielle au Liberia: George Weah investi par son parti pour un second mandat APS le Sénégal remporte le CHAN MAP Nigeria: Trois morts dans l’effondrement d’un immeuble à Abuja APS Kédougou : Le village de Bandafassi à l’heure du Festival des minorités ethniques APS Modernisation de l’agriculture: Macky Sall lance un programme de 85 milliards de FCFA APS Cancers: La subvention de la chimiothérapie a augmenté de 500 millions francs CFA en 2023 (officiel) APS Plus de 4000 tonnes de graines d’arachide collectées par la SONACOS dans la zone de Kaolack (DG) MAP Un médecin de l’OMS libéré dans le nord du Mali

Sénégal: ouverture à Diamniadio du 8-ème Forum international sur la Paix et la Sécurité en Afrique


  24 Octobre      177       

   

Dakar, 24/10/2022 (MAP)- Les travaux de la 8-ème édition du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, tenue sous le thème « l’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes: défis de stabilité et de souverainetés » se sont ouverts lundi à Diamniadio, 30 km de Dakar, avec la participation de chefs d’Etat africains, de responsables et représentants de plusieurs pays dont le Maroc.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre tenue au Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD), a été présidée par le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, Président en exercice de l’Union africaine (UA), en présence des Présidents angolais, João Lourenço et cap-verdien, José Maria Neves, ainsi que des ministres des Affaires étrangères de plusieurs pays, notamment du Royaume d’Arabie Saoudite, du Mali, de la Gambie et de la Libye. L’ouverture s’est déroulée en présence également, du vice-Premier ministre de la Guinée-Bissau, Soares Sambu, de la secrétaire d’Etat française chargée du développement, de la francophonie et des partenariats internationaux, Chrysoula Zacharopoulou, du ministre délégué japonais auprès du ministère des Affaires étrangères, Yamada Kenji, de la secrétaire adjoint américaine à la défense chargée des affaires africaines, Chidi Blyden et des représentants du Corps diplomatique accrédité au Sénégal, dont l’Ambassadeur de SM le Roi, M. Hassan Naciri.

Dans son discours, le président Macky Sall a mis en avant l’importance du thème choisi pour cette 8ème édition du forum de Dakar, soulignant qu’il suggère de regarder la réalité du continent en face, en particulier l’expansion du terrorisme, les conflits intra et inter étatiques, la recrudescence des coups d’Etat, l’ingérence politico-militaire étrangère et les effets combinés du changement climatique, de la pandémie Covid-19 et de la guerre en Ukraine. Il a soulevé, à cet égard, la menace du phénomène du terrorisme qui secoue l’Afrique, notant que le continent est devenu aujourd’hui un des épicentres du terrorisme, « parce que ce fléau est alimenté par la criminalité transfrontalière, la prolifération illégale des armes, les flux financiers et trafics illicites de tout genre, et la participation de combattants étrangers ».

Dans ce sens, il a mis l’accent sur la nécessité de rendre opérationnelle la Force africaine en attente (la FAA) et de financer de façon plus adéquate le Fonds de la paix de l’Union Africaine ». « Nous ne pouvons pas compter sur le financement extérieur pour assurer notre propre sécurité et bâtir une architecture de paix viable », a estimé le président sénégalais.

Le chef de l’État a, d’autre part, évoqué les effets de la crise russo-ukrainienne sur le continent africain notamment en matière de denrées alimentaires et de la cherté de la vie pour les populations africaines.

La cérémonie d’ouverture a été marquée également pas les allocutions du président de l’Angola, de celui du Gap vert, du vice-Premier ministre de Guinée-Bissau, du chef de la diplomatie saoudienne, Son Altesse le Prince Fayçal ben Farhan Al Saoud, du ministre délégué du japon et de la secrétaire d’Etat française. La rencontre organisée par le ministère des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur (MAESE) avec l’appui de plusieurs pays et organisations partenaires du Sénégal dont le Japon et la France, connait la participation de responsables gouvernementaux ainsi que des experts et chercheurs provenant de tous les continents.

Ce forum vise à mettre l’accent d’abord sur la recherche de réponses aux enjeux de sécurité et de stabilité par une plus grande autonomie dans la mobilisation et le développement des capacités endogènes de maintien de la paix, notamment l’opérationnalisation de l’architecture de paix et de sécurité de l’UA ainsi que des approches efficaces pour lutter et/ou prévenir l’expansion de l’extrémisme violent.

Cet événement consiste à consolider des dynamiques de paix et suppose également un nouveau regard sur les réponses des Communautés économiques régionales aux défis de stabilité. Il s’agira aussi d’évaluer et de proposer les voies et moyens de réaliser les objectifs de souveraineté dans les domaines vitaux que sont la sécurité l’énergie, l’alimentation et le secteur numérique.

Le Forum de Dakar plaidera également pour des solutions de rupture susceptibles d’assurer la stabilité et d’asseoir durablement des souverainetés.

Au programme de cette rencontre internationale sur la paix et la sécurité en Afrique de deux jours, figurent plusieurs activités scientifiques organisées en deux blocs articulés chacun en une plénière et trois ateliers simultanés.

Le Panel d’ouverture sur « Défis de stabilité et dynamiques de Paix » est consacré aux invités d’honneur du président Macky Sall pour porter la voix du continent africain et réaffirmer l’ambition légitime de l’Afrique de surmonter les crises globales et autres chocs exogènes qui impactent la stabilité, la sécurité et le développement du continent.

Il comprendra des ateliers portant sur les thèmes « Autonomisation stratégique du continent dans le domaine de la sécurité », « Réformer le secteur de la sécurité en Afrique: quelles réponses aux défis capacitaires des Armées ? », « Quelles solutions face à l’expansion de l’extrémisme violent: entre approches collectives et réponses nationales » et « les réponses communautaires aux défis de stabilité ».

Le Bloc 2 « Défis de souverainetés » de ce forum comprend des ateliers sur « Crises globales et souverainetés en Afrique Coopération entre l’Afrique et ses partenaires dans les domaines de la défense et de la sécurité », « Place du Secteur privé dans la construction de nouvelles souverainetés (énergétique, alimentaire, numérique, etc.) en Afrique » « Jeunesse, citoyenneté et souveraineté : les défis de l’éducation et de la formation ».

Le Forum de Dakar, un événement qui se tient annuellement depuis 2014, est ouvert également au secteur privé, aux organismes d’étude et de recherche, au monde des arts et de la culture à travers l’organisation et l’animation de stands, d’expositions et autres side events qui se dérouleront parallèlement aux activités scientifiques du Forum.

La 7ème édition du Forum international sur la paix et la sécurité s’était tenue les 6 et 7 décembre 2021 sous le thème « les enjeux de stabilité et d’émergence en Afrique dans un monde post-Covid 19 ».

Dans la même catégorie