Inforpress Covid-19: Governo vai anunciar “muito brevemente” a data da reabertura das fronteiras – ministro do Turismo AGP Gabon : Début ce vendredi de l’élection des juges consulaires AGP Match amical Gabon-Bénin: Innovations et surprises de Patrice Neveu ANP Syndicalisme : L’USTN célèbre les 60 ans de sa création GNA First phase of government’s Sino-hydro road project covers 441 inner-city roads-Veep GNA « Work together with communities to tackle child protection issues » – NCCE GNA Bloomberg Philanthropies begin six-year road safety support in Ghana AIP Visite d’État: Ouattara salue la mobilisation exceptionnelle de Zuénoula AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Sortie de la première promotion du centre de service civique de Guingréni AIP Visite d’Etat dans la Marahoué : Les populations de Zuénoula plaident pour des reformes administratives dans le département

TCHAOUDJO : REMISE DES FOYERS AMELIORES A CHARBON AUX PERSONNES VULNERABLES ET PAUVRES A SOKODE


  28 Août      12        Société (23079),

   

Sokodé, 28 août (ATOP) –  La Coordination de l’Agence d’Appui aux Initiatives de Base (AGAIB) Centrale, chef de file du consortium  du lot 5 du Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique (PALCC), a remis, le mardi 25 août, au titre du document projet : Une dimension sociale, 110 foyers améliorés à charbon subventionnés à 100% aux personnes vulnérables et pauvres de Sokodé. Cette subvention a été saluée par les bénéficiaires qui devaient débourser chacun 4500 FCFA pour se procurer le foyer.

Cette action se situe dans le cadre du projet : « Contribution à la lutte contre les changements climatiques par la promotion et la vulgarisation des fours et foyers améliorés dans les région des Savanes, Kara et Centrale du Togo », lot 5 du PALCC. Ce projet, initié par le gouvernement togolais et financé par l’Union Européenne (UE) est mis en œuvre par AGAIB Centrale.

L’objectif est de promouvoir et vulgariser les fours et foyers améliorés à charbon subventionnés auprès des personnes vulnérables et pauvres dans l’optique de combattre les changements climatiques. En effet, la majorité des ménages au Togo cuisinent sur les foyers traditionnels, qui consomment beaucoup d’énergie, ce qui contribue à la coupe de bois avec toutes ses conséquences négatives. Les foyers améliorés, au contraire, consomment moins d’énergie et permettent d’économiser au moins 60% du bois. Un énorme allègement non seulement pour les arbres, mais aussi pour les bénéficiaires et le climat.

A travers ce projet,  AGAIB Centrale entend, entre autres, s’assurer de la distribution effective des fours et foyers améliorés aux personnes vulnérables identifiés. Elle veut également disposer d’une base de données actualisée de ces personnes et faire connaitre aux bénéficiaires les avantages socio-économiques et environnementaux de l’utilisation des fours et foyers améliorés à charbon. Cette agence se propose aussi d’appuyer en conseils les bénéficiaires pour une utilisation judicieuse et un bon entretien de ces fours et foyers.

Au total, 20.000 fours et foyers améliorés à charbon seront distribués aux personnes vulnérables et pauvres dans les trois régions précitées. Sur ce nombre, 16000  seront subventionnés partiellement et 4000 pris en compte à 100% par le projet.

La cérémonie de remise de ces foyers améliorés a permis de discuter des difficultés éventuelles rencontrées par les personnes vulnérables bénéficiaires. Des  réflexions ont été également menées sur les approches de solution.

Le directeur régional de l’Environnement du centre, Affoh Até Badjaniou et le directeur régional de l’Action sociale, Ouro-Akpandao Tchabouè ont salué ce projet. Pour eux, le foyer amélioré qui est économique, va contribuer positivement dans le revenu des ménages des bénéficiaires en cette période de crise sanitaire causée par la pandémie de coronavirus (COVID-19). Ils ont remercié l’AGAIB-Centrale pour son implication dans le processus d’identification des bénéficiaires et pour la prise en compte des questions de vulnérabilité dans l’exécution de ce projet.

Selon le coordonnateur de l’AGAIB-Centrale, Kamang Piabalo, l’identification des  personnes vulnérables bénéficiaires permettra d’atteindre les objectifs du projet. Cette identification apportera également des solutions adéquates aux problèmes d’inégalité sociale, de marginalisation et d’efficacité énergétique des foyers pour évaluer l’impact  du projet sur la consommation du bois énergie dans les ménages, a-t-il ajouté. M. Kamang a exhorté les participants à l’utilisation des foyers améliorés qui consomment moins le charbon et au reboisement des domaines privés pour combattre les aléas climatiques.

Dans la même catégorie