GNA HUAWEI nova 7i: The Mobile Gamers’ Secret Weapon! GNA COVID-19: Calvary Baptist Church encourages members to vaccinate GNA Ho West DCE donates beds to health facilities GNA IWD: Celebrating women in COVID-19 ‘fight’ and development. GNA CCTH undertake clean- up exercise GNA Akim Oda MP unveils strategy for effective grassroots inclusion in development APS COVID-19 : 11 DÉCÈS, 236 PATIENTS GUÉRIS APS ALY SALEH DIOP RAPPELLE L’IMPORTANCE DES CULTURES FOURRAGÈRES APS LES BLACK SATELLITES DU GHANA REMPORTENT LA CAN U20 APS KAOLACK : LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE LANCE UN APPEL AU CALME

Tillabéri : Lancement du projet ‘’Les OSC, Acteurs de transformation de conflit dans la gouvernance du secteur sécuritaire’’


  4 Février      20        Securité (1904), Société (29538),

   

Tillabéri, 04 Fév (ANP)-Le Gouverneur de la région de Tillabéri, M. Ibrahim Tidjani Katiella, a présidé, ce jeudi 04 février 2021, l’atelier de lancement du projet ‘’Les OSC, Acteurs de transformation de conflit dans la gouvernance du secteur sécuritaire’’ mis en œuvre dans le cadre du PASOC3.

Dans son discours, M. Ibrahim Tidjani Katiella, a, après un bref rappel de la situation sécuritaire de la région marquée par de nombreux défis sécuritaires et socio-économiques, relevé que ce projet, financé par l’Union Européenne sur seize (16) mois, a pour objectif principal de soutenir les ‘’dynamiques de renforcement des Organisations de la Société Civile (OSC), afin qu’elles jouent un rôle accru dans le développement du Niger, tout particulièrement à travers l’amélioration des conditions de vie des populations, la consolidation de la démocratie et la bonne gouvernance’’.

Il s’agit principalement de ‘’renforcer la concertation et le dialogue entre les pouvoirs publics et les populations à travers une meilleure intégration de leurs préoccupations dans les politiques locales et sectorielles’’ a-t-il expliqué.

Autrement dit, a-t-il poursuivi, il s’agit de repenser l’analyse de l’exposition des populations aux risques sécuritaires, à l’accès aux services sociaux essentiels dans les zones avec des taux de vulnérabilité élevés et de revaloriser la contribution de la société civile dans la gouvernance de du secteur sécuritaire’’.

Le Gouverneur de la région de Tillabéri a, par ailleurs, souligné que de manière spécifique, il s’agit de renforcer les cadres de concertations et les groupes de réflexion au niveau communal et infra-communal pour créer une culture de service à la population et un contrat social que les populations acceptent et dans lequel elles se reconnaissent.

Il s’agit également de redynamiser et d’autonomiser les groupements des femmes et des jeunes pour repenser la gestion des conflits en intégrant la dimension sécurité comme problématique de leur développement socio-économique ; de remobiliser les femmes et les jeunes sur la participation citoyenne afin de privilégier les solutions endogènes et structurelles que les projets à impacts rapides, et de renforcer les capacités de résilience des groupes vulnérables (femmes et jeunes) face à l’extrémisme violent, la radicalisation et les risques d’enrôlement.

Après s’être réjoui de l’aboutissement du projet qui, selon lui, est en phase avec le Programme de Renaissance acte 2 du Président de la République Issoufou Mahamadou, M. Ibrahim Tidjani Katiella a notifié que, ‘’le projet contribue à l’atteinte des objectifs du Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021), notamment, l’axe 4 : amélioration de la gouvernance, paix et sécurité’’.

Le Gouverneur de la région de Tillabéri a ensuite fondé l’espoir qu’au cours des travaux de cet atelier que ‘’toutes les potentielles parties prenantes au projet de la région de Tillabéri seront édifiées davantage sur leurs rôles et responsabilités dans le cadre du projet afin qu’elles puissent jouer leur partition’’.

M. Ibrahim Tidjani Katiella a, enfin, remercié tous les acteurs des institutions nationales et internationales, ainsi que les partenaires techniques et financiers, notamment le PASOC pour la mise en exécution de ce projet.

Quant au Secrétaire général adjoint du Ministère du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire, M. Rabiou Mahamadou a salué cette initiative du consortium composé de Agir au Sahel et AKH fraternité pour l’organisation de cet atelier, et a exhorté, ‘’ les ministères techniques et les autres parties prenantes à accompagner le consortium dans le sens d’élargir la prise de conscience de tous sur les enjeux sécuritaires au Niger ainsi que de la nécessité de sa prise en compte dans les politiques et les stratégies de développement au niveau local, régional, national et international’’.

Le Coordonateur du Consortium Agir au Sahel et AKH fraternité, M. Moustapha Karimoun Soumana a,pour sa part, expliqué que ce projet interviendra dans 7 communes à savoir, Ayorou, Anzourou, Téra, Simiri, Ouallam, Tondikiwindi et Kourfèye Centre regroupées dans 5 départements qui sont Ayorou, Tillabéri, Téra, Ouallam et Fillingué.

Dans la même catégorie