MAP Journée mondiale du climat: Débat mardi sur les changements climatiques au Maroc MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) APS CORONAVIRUS : LA TENDANCE À LA HAUSSE SE POURSUIT AVEC 100 NOUVELLES CONTAMINATIONS AGP Gabon/Plan d’urgence 2020: Le Directeur général de la SEEG fait le point des chantiers dans le Haut-Ogooué AGP Gabon : Ali Bongo Ondimba reçoit les Lettres de créance de six nouveaux ambassadeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/Un sociologue recommande la création de fonds pour la prise en charge des survivantes des VBG AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le non recours aux architectes est la cause des effondrements d’immeubles (Pdt CNOA) ANGOP Angola perde na estreia da Cosafa APS ORGANISATION ET NOUVELLES ORIENTATIONS DE LA SN-APS, AU MENU D’UN ATELIER À SALY

Un budget de 1011,9 milliards Fcfa pour renforcer les acquis du l’Education


  19 Novembre      5        Education (3899),

   

Abidjan, 19 nov (AIP)- La ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Kandia Camara, a défendu mercredi 18 novembre 2020 à l’Assemblée nationale devant les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF), un budget de 1.011,9 milliards Fcfa pour son département en vue de renforcer les acquis de l’éducation.

«Nous allons mettre l’accent sur l’accroissement des capacités d’accueil car nous voulons un système performant et cela obéît à des règles. Nous voulons que les élèves soient à l’aise dans les salles de classe et les enseignants puissent faire correctement leur travail. C’est pour cela l’accent sera mis sur la construction mais sans oublier les réhabilitations », a indiqué Mme Kandia Camara après le vote du budget pour les élus de la nation.

Selon elle, sur les 1.011, 9 milliards Fcfa, un montant de 77,47% est réservé pour la masse salariale, 3% au fonctionnement et une bonne partie pour l’investissement notamment la construction de salle de classe pour le préscolaire, le primaire, des collèges de proximité, des lycées de jeunes filles, des Centre d’animation et de formation pédagogique (CAFOP).

La première responsable de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire a précisé que la prise en charge d’un seul élève au niveau du primaire public est estimée à 97.000 Fcfa et celui du secondaire à 400.000 Fcfa.

A cet effet, elle a demandé à l’ensemble des populations ivoiriennes à se mobiliser pour un système d’éducation adéquat en plus des efforts du gouvernement, car ‘’l’école c’est l’affaire de toutes les communautés’’.

Aussi a-t-elle exhorté les élus locaux à se joindre au gouvernement pour la réussite de l’éducation et de l’enseignement des élèves en vue d’assurer un meilleur avenir pour la relève du pays.

Depuis 2011, le gouvernement a contribué énormément à l’amélioration du système éducatif par la construction de plusieurs écoles, collèges et lycées, le recrutement de plus de 81 mille enseignants, l’amélioration des conditions de vie des enseignants et la prise de décisions importantes.

Le projet de budget pour l’année 2021 qui s’équilibre en ressources et en charges à 8621,1 milliards de francs CFA, en hausse de 6,9% par rapport à 2020 a été élaboré dans un contexte marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie du COVID-19 et par la préparation et la tenue de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

Depuis le mardi 17 novembre 2020, tous les ministres et secrétaires d’Etat se succèdent devant les membres de la CAEF pour défendre leurs crédits budgétaires prévus pour leurs différents programmes.

(AIP)

Dans la même catégorie