APS LES POPULATIONS INVITÉES À S’APPROPRIER SEN’EAU, « UN PATRIMOINE À 55 POUR CENT SÉNÉGALAIS’’ APS MÉDINA BAYE VA CÉLÉBRER LE MAOULOUD DANS LE RESPECT DES GESTES BARRIÈRES (PORTE-PAROLE) APS LE CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE SAISI DU RAPPORT DE L’IGAJ SUR TÉLIKO APS REPLI DE 2, 5 % DU PIB AU 2E TRIMESTRE (ANSD) APS LES DÉCHETS PLASTIQUES, UNE « MENACE GRAVE » POUR LA PLANÈTE ET LES OCÉANS (PRÉSIDENT CAOPA) APS VERS UN UN GROUPE DE TRAVAIL PLURIDISCIPLINAIRE DU PROJET « DUNDËL SUUF’’ À SÉDHIOU APS LA BAD INTÈGRE LE CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FORUM MONDIAL SUR L’INVESTISSEMENT (COMMUNIQUÉ) APS GESTION DES ORDURES : LES PRN, UN PARI CONTRE LES ’’DÉPÔTS SAUVAGES’’ MAP Fièvre de la vallée du Rift en Mauritanie: trois morts MAP UEMOA : la croissance prévue à 1,3% en 2020

UN NOUVEAU CADRE POUR L’AUTONOMISATION DES FILLES ET DES JEUNES FEMMES DES RÉGIONS DU SUD


  18 Juillet      5        Société (23164),

   

Dakar, 18 juil (APS) – Le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat, Dame Diop, et le représentant pays de Plan International au Sénégal, Dr Bell’Aube Houinato, ont convenu d’opérationnaliser un nouveau cadre de collaboration à moyen et long terme pour l’autonomisation des filles et des jeunes femmes dans les régions sud, a appris l’APS.

‘’Ce nouveau cadre de collaboration a pour ambition de concourir à la valorisation du potentiel des filles et des jeunes femmes, à la protection des droits humains, à la réalisation du Plan Sénégal Emergent et à l’atteinte des Objectifs de développement durable’’, souligne un communiqué parvenu à l’APS.

Les deux parties se sont félicitées du précédent partenariat avec la Banque agricole soutenu par un financement de l’Union européenne de plus de 500 millions de FCFA. Ce partenariat vise ‘’l’accroissement de l’autonomisation de plus de 200 organisations de jeunes filles et des femmes dans les régions de Kaolack, Kolda, Sédhiou et Ziguinchor’’.

Les deux parties ont également ‘’discuté des causes profondes qui affectent les droits des filles dans les régions périphériques du Sud du Sénégal’’. Le communiqué cite à cet égard, les mariages d’enfants et forcés, les grossesses précoces, les mutilations génitales féminines, le décrochage scolaire prématuré des filles.

Il indique que ‘’le ministère de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et Plan International ont décidé de s’engager pour répondre ensemble efficacement à l’autonomisation des filles et des jeunes femmes et de s’assurer de la prise en compte de leurs droits à l’échelle nationale’’.

Dans la même catégorie