MAP L’intégration économique régionale au cœur de l’Africa CEO Forum 2019 à Kigali AGP La 14ème session ordinaire de la conférence des chefs d’état de la CEMAC : Le Gabon représenté par Julien Nkoghé Békalé LINA About 4,500 Cases On Dockets Of Magisterial Courts Under Clearing – Korkpor LINA Gov’t Employees Warned Against Undermining Policies, Programs LINA NPA Boss Refutes Reports Of Redundancy MAP Ouverture à Marrakech des sessions ministérielles de la COM2019 MAP MCR, instrument clé pour atteindre les objectifs de développement en Afrique (commission de l’UA) MAP A 34 ans, la boxeuse kényane Fatuma Zarika n’envisage pas encore de jeter les gants GNA Two Hundred thousand cashew seedlings for farmers in Kwahu Afram Plains North GNA Takoradi office of GRA educates businesses

Visites de terrain de la mission de la Vice-secrétaire générale des Nations Unies à Maradi


  8 Juillet      52        LeaderShip Feminin (411), Société (47769),

   

Niamey, 8 juil (ANP) – La mission conjointe de haut niveau des Nations Unies, de l’Union africaine et de la Suède conduite par la Vice-secrétaire générale des Nations Unies, Mme Amina J. Mohammed est arrivée à Maradi (Centre Est) dimanche 8 juillet dans le cadre de sa tournée au Niger entamée le 6 juillet 2018, a constaté l’ANP.
Après l’accueil à l’aéroport de Maradi, la délégation s’est rendue dans les localités de Bamo et Danja pour constater des initiatives en faveur de l’autonomisation femmes et de santé maternelles avant d’échanger avec les bénéficiaires.
De retour de Maradi, la mission va échanger à Niamey avec les députés nigériens dans l’après-midi du 8 juillet avant une seconde audience avec le Chef de l’Etat nigérien en début de soirée.
Mme Mohammed a été reçue en audience par  le Président de la République du Niger Issoufou Mahamadou au Palais de la présidence le samedi 7 juillet en fin de matinée.
L’après-mid du samedi, une séance de travail centrée sur le développement et le genre  a regroupé à la primature la partie nigérienne et la délégation tripartite. Cette dernière a promis de développer le plaidoyer en faveur du Niger au regard des multiples défis sécuritaire, humanitaire soulignés.
A Niamey, la vice-secrétaire générale des Nations Unies a  rencontré dans la matinée du 7 juillet d’une part des femmes leaders de la société civile et d’autre part des chefs religieux et traditionnels avant de se rendre au Centre de fistule obstétrical où sont traitées les femmes souffrant de cette affection handicapante et stigmatisante qui est une des conséquences des mariages précoces.
Cette mission Nations Unies-UA-Suède a pour objectifs d’évaluer le rôle de la participation des femmes dans la prise de décision politique et les processus de paix et de développement au Niger, ainsi que de promouvoir les initiatives des femmes et leur pleine participation aux efforts de développement, apprend-on.
De plus, la Vice- Secrétaire Générale encouragera le Gouvernement du Niger à assurer la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et à s’attaquer aux causes profondes des crises qui affectent la région du bassin du Lac Tchad et le Sahel, souligne OCHA.
Cette zone est en proie à l’activisme du Boko Haram (bassin du Lac, frontalier du Niger, Nigeria, Tchad, Cameroun) et aux actions des  jihadistes, Nord Mali qui affectent la sécurité avec comme corollaires – Crise humanitaire, violences, malnutrition- dont les principales victimes sont les femmes et les enfants, rappelle-t-on.

Notons que Mme Mohammed a pris part à Nouakchott, en Mauritanie  au 31e Sommet de l’Union africaine les 1er et 2 juillet où elle s’est entretenue avec le Président Issoufou.
Le  Niger constitue la dernière étape da la mission qui s’est auparavant rendue au Soudan du Sud et au Tchad.

Mme Mohammed est accompagnée aux différentes étapes de sa mission par l’Envoyée spéciale de l’Union africaine pour les femmes, la paix et la sécurité, Mme Bineta Diop, et la Ministre des affaires étrangères de la Suède, Mme Margot Wallström, la Directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka; la Directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour la population, Mme Natalia Kanem; Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Pramila Patten.
La délégation comprend aussi la Conseillère spéciale du Secrétaire général pour l’Afrique, Mme Bience Gawanas; la Représentante spéciale du Secrétaire général pour l’énergie durable pour tous, Mme Rachel Kyte; l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour les Grands Lacs, M. Said Djinnit; le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique centrale, M. François Louncény Fall; le Conseiller spécial du Secrétaire général pour le Sahel, M. Ibrahim Thiaw; et la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mme Ruby Sandhu-Rojon.

AT-CA-KMP/ANP – 0027juillet 2018

Dans la même catégorie