APS MALI-AFRIQUE-MUSIQUE/NECROLOGIE / Décès de Toumani Diabaté, illustre joueur de kora (famille) APS SENEGAL-SANTE / Il faut “réorienter la réponse au VIH”, préconise Maguette Ndoye Ndiaye APS SENEGAL-PECHE-EMIGRATION / Aïssatou Mbodj invite les pêcheurs à rester au Sénégal APS SENEGAL-ECONOMIE-EQUIPEMENTS / Fatou Diouf réitère la volonté de l’État de moderniser la pêche artisanale APS SENEGAL-HYDRAULIQUE -GOUVERNANCE / Distribution de l’eau : l’Etat invité à publier le contrat d’affermage signé avec le Groupe Suez ANP Niger: Présentation au Drapeau de 1010 élèves gardes nationaux de la promotion 2023 MAP Sénégal : Mission multisectorielle du Club Afrique Développement AIP Dr Edouard Fonh-Gbéi, l’ingénieur chevronné de la géoinformation (Portrait) MAP RCA: Les besoins humanitaires aggravés par les conflits dans les pays voisins (ONU) AIP Les acteurs de l’industrie planchent sur les enjeux stratégiques de la souveraineté industrielle

Arrivée à Abidjan d’une première vague de 145 Ivoiriens rapatriés de Tunisie


  5 Mars      90        Migration (559), Société (45940),

 

Abidjan, 04 mars 2023 (AIP)-Le Premier ministre, Patrick Achi a accueilli la première vague des premiers 145 ivoiriens rapatriés de la Tunisie dont 45 femmes plus cinq bébés, samedi 04 mars 2023 aux environs de 18H17 mn à l’aéroport Felix Houphouët-Boigny d’Abidjan.

Dans le cas du rapatriement volontaire des Ivoiriens résidant en Tunisie et objets de violence, les 145 Ivoiriens sur 500 pré-sélectionnés candidats au retour au pays, sont arrivés par vol Air Côte d’Ivoire Airbus A 320.

Au nom du gouvernement ivoirien, la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Kandia Camara s’est réjouie des conditions d’accueil de ce premier contingent.

Le président des ivoiriens résidant en Tunisie, Ange Sery Soca a plaidé auprès du gouvernement de faire plus d’efforts en vue de permettre à tous les ivoiriens de regagner leur pays dans la paix.

«Nous remercions le gouvernement pour ce premier lot. Nous disons que les 500 personnes, c’est beaucoup mais c’est insignifiant car nous sommes 5.000 sur tout le territoire tunisien. Nous avons des compatriotes qui dorment dans les champs d’olives, certains n’ont pas d’abris car chassés des maisons », a-t-il indiqué.

Il a plaidé auprès du gouvernement ivoirien d’engager des discussions avec le gouvernement tunisien afin que ces personnes en détresse puissent être libérées et ramenées au pays.

«Nous avons des compatriotes dans des lieux de détentions qui ne peuvent pas se déplacer pour se faire enrôler. Les conditions sont extrêmement difficiles », a-t-il déploré.

En réponse, le porte-parole du gouvernement, le ministre de la Communication et de l’Economie Numérique, Amadou Coulibaly a précisé qu’une plateforme a été mise en place pour les compatriotes qui ne peuvent pas sortir de chez eux, de s’inscrire en mettant leurs coordonnées. Et les services de l’ambassade iront les chercher dans les lieux où ils se trouvent pour les mettre sur des sites sécurisés afin de faciliter leur retour en Côte d’Ivoire.

«Ils peuvent envoyer leurs adresses. Les services de l’ambassade, en relation avec les autorités tunisiennes, se chargeront d’aller les chercher là où ils se trouvent pour les envoyer à l’ambassade, puis dans les lieux d’hébergement identifiés par l’ambassade de Côte d’Ivoire en Tunisie », a-t-il précisé.

Il s’est réjoui du dispositif qui fonctionne correctement pour le rapatriement de 500 ivoiriens concernés promettant que les enregistrements se poursuivent normalement.

Après la vérification de leurs documents de voyages par les services de la sûreté, des bus de la SOTRA ont été mobilisés pour transporter les arrivants à l’Institut national de la Jeunesse et des Sports (INJS) à Marcory.

Sur place, les dispositions sont prises pour leur permettre de passer  trois nuit au maximum en vue de leur prise en charge médicale, psychologique et des tests de la COVID 19, a indiqué le ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture maladie universelle (CMU), Pierre Dimba.

À leur sortie ils bénéficieront d’un forfait par personne pour qu’ils puissent entrer en famille en attendant qu’ils soient recontactés pour bénéficier de l’aide que le gouvernement a annoncé en Conseil des ministres, le 1er mars 2023.

A la date du 03 mars 2023, ce sont au total 1.300 Ivoiriens qui ont été recensés au niveau de l’ambassade de la Côte d’Ivoire en Tunisie.

Dans la même catégorie