GNA Ambassador of the Kingdom of Netherlands bids farewell to Foreign Minister GNA UPSA confers honorary doctorate on Matthew Opoku Prempeh GNA COVID-19: GHS to source more vaccines GNA NYA develops programme framework to encourage youth volunteerism GNA Diasporan Africans in Canada donate to Street Academy APS CORONAVIRUS : 712 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 05 DÉCÈS ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Plus de 300.000 doses de vaccin Johnson-Johnson offertes à la RCA ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités

Automobilistes et motocyclistes invités à faire la visite technique de leurs engins à la SICTA d’Agnibilékrou


  5 Mars      54        Photos (4356), Société (34415),

   

Abidjan, 05 mars (AIP) – Le responsable de la station permanente de la Société ivoirienne de contrôle technique automobiles et industriels (SICTA) d’Agnibilékrou, Kokou Lazare, exhorte les automobilistes et les motocyclistes à faire la visite technique de leurs engins par les spécialistes dans la station décentralisée d’Agnibilékrou.

Lors d’un entretien, lundi, avec l’AIP, Kokou Lazare a rappelé que la direction générale de la Société générale de surveillance (SGS) a ouvert la station d’Agnibilékrou pour rapprocher la SICTA des usagers.

« Après prospection, nos services ont constaté un flux important de voitures dans le département. Il était donc important pour la SICTA d’aider les usagers à veiller sur la santé mécanique de leurs voitures en leur évitant les dépenses supplémentaires, en leur permettant de faire l’économie des déplacements à Abengourou ou à Bondoukou. La SGS s’est donc voulue proche de ses clients », a-t-il expliqué.

L’autre objectif, a-t-il fait savoir, il s’agit « d’aider à la réduction des accidents de la circulation, car un véhicule qui bénéficie d’un bon suivi mécanique est rarement à l’origine d’un accident de la circulation ».

« Lorsque les usagers font visiter régulièrement leurs voitures, c’est la localité qui gagne et le pays aussi », a ajouté le responsable de la SICTA, appelant les forces de l’ordre et la police municipale à s’impliquer davantage dans les contrôles et la sensibilisation des usagers dont la majorité ne s’astreint pas à cette obligation au grand péril des passagers et piétons.

La station permanente de la SICTA d’Agnibilékrou célèbrera ses deux années d’existence le 31 mai prochain, signale-t-on.

jcl/aaa/kp

Dans la même catégorie