ANG Desporto/Sport Bissau e Benfica a duas vitórias para sagrar o campeão nacional da Guiness-Liga ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo MAP Afrique du Sud : neuf personnes sur dix n’ont pas accès à un traitement de santé mentale (organisme) MAP Maroc: L’économie a fait preuve de résilience (Banque mondiale) ANG Desporto/Sport Bissau e Benfica a duas vitórias para sagrar o campeão nacional da Guiness-Liga MAP Sénégal: L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (responsable OMS) ANG Cooperação/”Reino de Marrocos vai continuar a disponibilizar bolsas de estudos para estudantes guineenses”, afirma Carlos Pinto Pereira ANG Cooperação/”China está disposta a apoiar Guiné-Bissau dentro de sua capacidade para alcançar desenvolvimento almejado”, disse Embaixador Renhuo ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé

Burkina : Des chefs coutumiers appellent les groupes armés terroristes à déposer les armes


  9 Mars      46        sécurité (499),

 

Ouagadougou, 9 mars 2023 (AIB)- Près de cent chefs coutumiers et traditionnels de la province du Kadiogo ont appelé jeudi, les Groupes armés terroristes (GAT) à déposer les armes et à revenir dans la patrie, afin de favoriser l’avènement de la paix au Burkina Faso.

« Il n’est point de raison que la horde terroriste impose à notre peuple une vision qui n’est pas conforme à nos valeurs et nos coutumes », a affirmé le porte-parole des chefs coutumiers et traditionnels, Dieudonné Congo.

Pour lui, les  garants de la tradition ont appelé les  filles et fils qui se sont égarés d’une manière ou d’une autre à déposer les armes et à revenir dans la patrie pour la construction d’un Burkina nouveau.

M. Congo s’exprimait jeudi à Ouagadougou, à l’occasion d’une conférence de presse organisée par le Mouvement des jeunes patriotes engagés (MJPE) sur la situation sécuritaire du pays qui a regroupé près de 100 coutumiers et chefs traditionnels de la province du Kadiogo.

Il a expliqué que face au péril et aux projets funestes des terroristes, les hommes en «bonnets rouges» ont exhorté les Burkinabé à une résistance farouche pour barrer la route au terrorisme.

Dieudonné Congo a fait savoir que  nos devanciers se sont déjà battus, lors de la  restauration du Burkina Faso en 1947, l’ex Haute Volta.

« Les fondements de notre société et la dignité du peuple ne sauraient être déstructurés et bradés par des colporteurs de violence qui écument les terres que nous ont léguées en héritage nos aïeux », a-t-il soutenu.

Pour le porte-parole des chefs coutumiers, le peuple triomphera, s’il reste debout résilient et uni pour faire face à l’adversité.

A l’entendre, c’est fort de constat que les chefs coutumiers et traditionnels se sont mobilisés, à travers le MJPE, d’accompagner la Transition burkinabè.

M. Congo a également précisé qu’ils demandent aux Burkinabè sans distinction aucune, à revisiter les valeurs culturelles et traditionnelles, afin d’œuvrer pour la cohésion sociale, le vivre-ensemble et la réconciliation nationale.

Selon le Samanbili Sam Naaba, les hommes en «bonnets rouges » s’engagent à soutenir le président de la Transition, le capitaine, Ibrahim Traoré, pour un retour de paix au Burkina Faso.

Il a signalé que les chefs coutumiers travaillent et continuent toujours d’œuvrer dans l’ombre pour la stabilité du pays.

Le Samanbili Sam Naaba a aussi demandé aux mânes des ancêtres de protéger le pays contre les terroristes.

Depuis 2016, le  Burkina  Faso est en proie à des attaques terroristes provoquant des centaines de  morts, de plus 1 million 800 mille Personnes déplacées internes (PDI) et la fermeture de nombreux établissements scolaires et sanitaires.

Dans la même catégorie