GNA Road crashes prevention is a shared responsibility – Mr Amegayibor ANP L’UE évalue la reforme curriculaire de l’éducation mise en œuvre par le gouvernement nigérien ANP 280 millions de CFA de l’UE pour lutter contre l’épidémie de choléra au Niger APS SÛRETÉ ET SÉCURITÉ DE L’AVIATION CIVILE AU MENU DES RÉUNIONS DU CP DE LA CAFAC APS PARERBA : PRÈS DE 1300 BÉNÉFICIAIRES (SUPERVISEUR) APS PLAIDOYER POUR LA PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE HALIEUTIQUE APS LE JOURNALISTE ALASSANE SAMBA DIOP PUBLIE ’’LA VIE EST UN TEMPS DE PAROLE’’ GNA Igbos in Ghana celebrate 2021 Igbo Day, New Yam Festival GNA NDC mourns Ama Benyiwa Doe GNA Akim Oda MP organises free mock exams for JHS students

Congo : Des réformes attendues à la direction générale des transports terrestres


  3 Août      33        Société (35739),

   

Brazzaville, 03 Août (ACI) – La direction générale des transports terrestres (Dgtt) entend apporter des réformes au niveau du service de contrôle technique des véhicules et moderniser les services de délivrance des titres de transport, a fait savoir, le 2 août à Brazzaville, le directeur général de cette structure, M. Sadate Girest Bokenga Manzekele.

Il a donné cette information au cours de la visite de travail du ministre en charge des Transports, M. Jean-Marc Thystère Tchicaya, à cette direction. A cette occasion, il a dit que la Dgtt va digitaliser à court terme cette structure, en vue d’un meilleur suivi électronique et une maîtrise des bases de données des véhicules ayant subi le contrôle technique à travers une plateforme informatique reliant la Dgtt aux centres de contrôle technique.

Cette digitalisation, a souligné M. Bokenga Manzekele, se fera avec le financement de la société Siga-Bc qui s’est engagée pour le projet de réforme au profit de la Dgtt. Ce projet de partenariat public-privé finalisé est actuellement sur la table du ministre de tutelle.

Poursuivant son propos en faisant le point sur l’organisation, le fonctionnement et les perspectives de sa direction, il a souhaité mettre un terme, avec la collaboration de la police et de la gendarmerie, à l’usage abusif des séries d’immatriculations W et WW, régi par le décret n°2003-61 du 6 avril 2003.

Selon M. Bokenga Manzekele, l’usage de ces séries ne respecte pas les dispositions du décret précité qui crée un usage abusif d’insécurité routière, dans la mesure où les détenteurs ne sont pas identifiés par les services de la Dgtt.

De son côté, M. Tchystère Tchicaya, qui s’est réjoui de la réhabilitation de cette infrastructure, a ajouté que les informations mises à sa disposition seront analysées et feront l’objet d’un travail soutenu et plus ciblé, particulièrement avec la Dgtt. «Comme vous le savez, la Dgtt est l’organe technique qui assiste le ministre dans l’exercice de ses attributions en matière de Transports. Nous serons présents pour vous accompagner», a-t-il dit.

En ce qui concerne certains responsables des directions départementales, coupables d’actes illicites, il a rassuré la tutelle que la loi s’appliquera à ceux qui se rendront coupables d’actes répréhensibles, à quelque niveau que ce soit. «L’instruction du Président de la République, M. Denis Sassou-N’Guesso, sur la tolérance zéro est de stricte rigueur», a-t-il insisté.

M. Thystère Tchicaya a dit qu’il est aussi question de regarder ensemble les défis à relever dans le cadre d’une gouvernance saine et de la transparence, selon les directives du chef de l’Etat. «Je suis au courant de la délivrance des permis de conduire parallèles. Pour cela, des enquêtes de police, au niveau interne, sont en cours pour essayer de mettre fin au phénomène», a-t-il ajouté.

Conformément au décret n° 99-92 du 2 juin 1999, la Dgtt a pour missions d’élaborer et d’actualiser les textes réglementant les transports terrestres, de concevoir et de proposer la politique du gouvernement en matière de transports terrestres, ainsi que d’élaborer les cahiers des charges à l’exercice de l’activité des transporteurs routiers et aux activités connexes au transport automobile.

Dans la même catégorie