MAP Développement en Afrique : Mme Benali appelle à des financements abordables à long terme MAP Le Maroc et la Sierra Leone engagés à conclure une feuille de route 2024-2026 de coopération de nouvelle génération (Communiqué conjoint) MAP Maroc/Mauritanie : les collectivités territoriales invitées à s’inscrire pleinement dans l’Initiative Royale pour l’Atlantique MAP La Sierra Leone s’inscrit pleinement dans les Initiatives Royales pour l’Afrique de l’Ouest (Communiqué conjoint) ATOP Les ZAAP, une solution pour le développement de l’agriculture togolaise ATOP L’agropole de Kara enregistre des résultats « satisfaisants » ATOP des jeunes d2sœuvres et apprenants en peinture renforcent leurs capacit2s ATOP Elections législatives et régionales : le groupe de partis politiques « alliance ensemble » à la conquête des électeurs à Anié MAP Au moins 16 migrants meurent dans un naufrage au large de Djibouti (OIM) ACI Monde/Football: Le Maroc s’affirme comme une puissance mondiale, selon Gianni Infantino

Côte d’Ivoire –AIP/Le ministère de la Justice veut atteindre un taux d’absorption de 100% de ses crédits budgétaires


  23 Février      18        Economie (20969), Finance (1502),

 

Grand-Bassam, 23 février 2024 (AIP)-Le Garde des Sceaux,  ministère de la Justice et des Droits de l’Homme veut atteindre un taux d’absorption de 100%  de ses crédits budgétaires alloués au titre de la gestion 2024, a indiqué jeudi, 22 février 2024 le directeur des affaires financières (DAF), Daho Abdramane, lors de l’atelier  portant sur « le  bilan de l’exécution budgétaire et la mise en œuvre d’innovations majeures du budget-programmes ».

Selon M. Daho, l’exécution du budget 2023 a abouti à un taux d’absorption des crédits budgétaires à hauteur 98,64%. Ce résultat, certes satisfaisant est à parfaire en 2024 avec un objectif de 100% de  taux d’absorption. Le ministère entend ainsi orienter le budget vers la performance, en mettant l’accent sur la transparence, la rigueur et la responsabilité des acteurs.

Pour le directeur de cabinet, Kouassi Bernard, c’est le lieu de féliciter chaque acteur du ministère intervenant dans le circuit de la dépense publique pour les efforts conjugués et la performance réalisée.

Selon lui, ce mode de gestion axé sur la performance à travers la responsabilisation des acteurs, induit une optimisation des ressources financières mises à la disposition du ministère.

Afin d’atteindre cet objectif de 100% de taux d’absorption, les responsables de programmes et les gestionnaires de crédits du ministère vont au cours des travaux examiner les activités de l’année écoulée et renforcer leurs compétences en matière de dépenses publiques et d’application des nouvelles méthodes budgétaires.

Le séminaire de la rentrée budgétaire est à sa troisième édition. Celle de 2022 avait permis d’acquérir les fondamentaux du budget-programmes et de pallier certaines difficultés rencontrées en cours de gestion.

Celui de 2023 a été une occasion d’affiner les connaissances des responsables de programmes et gestionnaires de crédits et d’améliorer certains indicateurs de performance.

Dans la même catégorie