MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres MAP Classement FIFA: Le Maroc au 14è rang mondial MAP Sénégal: Saisie de 40,3 Kg de cocaïne à l’aéroport de Dakar (Douanes) MAP Algérie : Amnesty déplore « la répression » exercée par les autorités contre  »la dissidence pacifique » MAP Les athlètes marocains participant aux JO commencent à affluer vers Paris MAP Guinée: Les autorités nient les arrestations de militants et demandent des enquêtes sur leur « enlèvement » présumé (communiqué)

Forécariah : Début du paiement des arriérés de salaires des enseignants contractuels


  7 Mars      832        Société (45924),

 

Forécariah, 06 mars (AGP)- Comme la plupart des préfectures de la Guinée, le paiement des arriérés de salaires des enseignants contractuels a effectivement commencé dimanche, 05 mars 2023 dans la commune urbaine de Forécariah.

Cette opération s’est déroulée en présence des autorités éducatives et des représentants de la mairie. Après plusieurs jours de grève des enseignants contractuels dans les concessions scolaires de Forécariah, l’heure est au paiement de leurs arriérés de salaire d’un mois. Ils sont plus de 600 agents qui sont concernés par opération de paye.

A la direction préfectorale de l’éducation où l’opération s’est déroulée, les enseignants doivent remplir des conditions pour entrer en possession de l’argent. Entre autres, la présentation de cahier de préparation, la copie de contrat de travail, la copie de la carte d’identité, le cahier de notes des élèves et de cahier de contrôle de présence des élèves.

Pour les responsables de la direction préfectorale de l’éducation, toutes les dispositions sont prises pour le bon déroulement de l’opération.

« Pour le moment, tout se passe bien, il n y’a pas eu de fausse note. Nous aidons la mission de supervision de paye, parce que nous estimons que c’est un travail qui ne peut pas se faire sans notre collaboration. Et c’est nous qui connaissons nos contractuels et les contrats de travail sont faits par nous. Nous sommes dans l’obligation de suivre toute l’opération pour éviter l’infiltration. », a précisé M.  Mohamed L’amine Fofana, le chef du personnel de la DPE de Forécariah.

Selon Alhassane Camara, professeur de français au collège Fodé Katibi Touré, bien qu’il ait  perçu son  montant,  beaucoup restent à faire encore. « Nous sommes plus ou moins satisfaits, ça nous rassure déjà, mais ce qui nous inquiète, c’est comment et quand ils vont payer le reste. Ce que nous avons reçu, c’est l’équivalent d’un seul mois sur cinq. Nous demandons à l’Etat de faire encore un effort pour arranger le reste des arriérés. Surtout de penser à notre intégration à la fonction publique.», a-t-il déclaré.

Dans la même catégorie