MAP SM le Roi félicite l’équipe nationale de futsal sacrée championne de la CAN 2024 MAP CAN de futsal (Finale) : Le Maroc bat l’Angola 5-1, décroche son 3e titre d’affilée MAP CAN de futsal (Match de classement) : La Libye bat l’Egypte aux tirs au but (3-1), se qualifie pour le Mondial MAP Centrafrique : le bilan du naufrage d’une baleinière à Bangui grimpe à 62 morts MAP Marathon de Londres: victoire des Kényans Alexander Mutiso (hommes) et Peres Jepchirchir (dames) AIP Près de 600 contrats signés au cours du MASA 2024, selon la ministre Françoise Remark AIP MASA 2024: Un accord de partenariat signé pour le financement des ICC AIP MASA 2024: Le premier » Prix féminin Henriette Dagri Diabaté » décerné à l’artiste Lérie Sankofa AIP L’artiste Lafalaise Dion plaide pour le financement de l’industrie artistique AIB Le Burkina offre un Etalon de Yennega au peuple «frère» du Niger

Gabon/Loi de finances 2024 : plus de 91 milliards de F CFA pour lutter contre la cherté de la vie


  16 Février      178        Economie (20962), Finance (1502),

 

Libreville, 16 février 2024 (AGP) – Le ministère de l’Économie et des participations a rendu public, le 14 février dernier, la répartition des finances allouées à la lutte contre la vie chère au Gabon,  rapporte un communiqué dudit ministère.

C’est plus de 91 milliards de F CFA qui seront disposés entre les quatre mesures prises par le gouvernement de la Transition dans ce domaine.

La première concerne la subvention aux prix des carburants. Afin de soutenir ces derniers, le gouvernement de la Transition va injecter une enveloppe de 75 milliards de F CFA. Un montant en hausse de 66% par rapport à la loi de finances 2023 qui l’avait fixé à 29,9 milliards de F CFA.

Pour la subvention du prix de la farine, 2 milliards de F CFA ont été retenus afin de stabiliser le prix de la baguette de pain.

3,5 milliards de F CFA prévu pour la subvention du transport notamment, la gratuité des transports publics. Ce qui améliore la mobilité urbaine des populations.

Enfin, l’on note la subvention des inscriptions scolaires avec un budget de 10,9 milliards de F CFA. Laquelle permettra au gouvernement de pouvoir subventionner les frais d’écolage et d’assurer la gratuité des inscriptions dans les établissements publics.

Pour le gouvernement, la mise en œuvre de ces mesures ciblées démontre son engagement à répondre aux préoccupations économiques des citoyens et à promouvoir le bien-être des gabonais.

Dans la même catégorie