MAP Le Rwanda adopte des mesures strictes pour contrer une troisième vague de Covid-19 MAP Le Niger et le Nigeria confrontés à une « crise nutritionnelle majeure » chez les enfants (MSF) MAP Elections en Ethiopie : fermeture des bureaux de vote (Conseil national électoral) MAP Rabat abrite l’exposition « Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc », une première en Afrique et dans le monde arabe MAP La CAF veut rendre le football africain plus compétitif (Président) APS SÉNOBA : LES POPULATIONS DÉPLORENT LE MANQUE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ GNA Infant jaundice: what public needs to know and do? GNA Kenyan MP commends Ghana’s COVID testing speed GNA World Refugee Day: Ghana’s refugee population stands at 14,000 GNA 94 per cent of children fear unemployment in future

Kongo central : coup d’envoi des activités liées au mois de la femme à Boma


  8 Mars      58        LeaderShip Feminin (321), Société (33366),

   

Kinshasa, 08 mars 2020 (ACP).- Le chef de division unique de la mairie de Boma, Henri Kondi di Masiala, a, au nom de la maire de la ville, donné officiellement le coup d’envoi des activités liées au mois de mars dédié à la femme,  vendredi lors d’une conférence de sensibilisation sur le droits des femmes organisée dans la salle des fêtes Sinaï.

Cette conférence, initiée par le bureau urbain du genre, famille et enfant, a été précédée d’une marche populaire des femmes de toutes  les sensibilités confondues, qui est partie de la mairie jusqu’à Sinaï, en passant par le rond-point Boma II, afin de sensibiliser la femme à connaitre ses droits avant de les revendiquer.

Mme Florence Thamba, chef de bureau urbain du genre, famille et enfant a salué la gratuité de l’éducation de base comme avancée significative à la formation de la jeune fille qui, a-t-elle rappelé, était autrefois victime de l’injustice masquée sous le label de la pauvreté des parents.

Me Ruth Khuwa, l’une des conférencières du jour et avocate au barreau du Kongo Central, a énuméré et explicité quelques droits humains que devraient bénéficier la femme au même titre l’homme, citant notamment le droit à un emploi décent, le droit au respect et à la dignité humaine, le libre choix du conjoint.

Pour sa part, Mme Mireille Mangala, l’une des femmes pilote de l’air de la RDC, a encouragé les jeunes écolières de choisir les sections techniques dans leurs études secondaires et universitaires, relevant son expérience personnelle qui l’a propulsée à un poste estimée exclusivement réservé à l’homme.

La parité ne doit pas être perçue comme  un remplacement de l’homme par la femme mais une complémentarité, a-t-elle conclu.

ACP/FNG/Kayu/FMB

Dans la même catégorie