AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole AIB Burkina : le gouvernement veut porter le taux d’électrification rurale à 50 % en 2028 MAP L’ECOSOCC de l’UA a oeuvré sous la présidence marocaine à impliquer les Organisations de la Société Civile et la Diaspora MAP Une délégation turque au Niger pour renforcer la coopération militaire et économique MAP Quatre tueurs à gages abattus lors d’une fusillade à Durban (police) MAP Renforcement de la coopération entre le Sénégal et les États-Unis APS SENEGAL-DROGUES /40,3 Kg de cocaïne saisis à l’AIBD (Douanes) APS L’Afrique représente plus de la moitié des urgences sanitaires dans le monde (OMS) APS Louga : lancement d’une opération de plantation de 5000 arbres

La première édition du salon de l’agriculture de la côtière s’ouvre à Dabou


  31 Mars      78        Agriculture (4217),

 

Dabou, 31 mars 2023 (AIP)- Le premier salon de l’agriculture de la côtière (SACOT), s’est ouvert jeudi 30 mars 2023, à la place HKB de Dabou, sous le thème : «  problématique des filières agricoles, quelles solutions pour une agriculture durable, moderne et équitable dans le monde rural ».
Cette activité, qui s’étend sur trois jours, a été initiée par une association dénommée Génération femmes vaillantes (GFV), en partenariat avec le conseil régional des Grands ponts.
Selon la présidente de GFV, Tanou Lath Wrong, et par ailleurs commissaire générale dudit salon, Le SACOT vise à faire la promotion des ressources agricoles de la région de Grands Ponts qui en regorge abondamment.
Le principe étant d’offrir une plateforme réunissant les acteurs du domaine agricole, notamment, les planteurs, les éleveurs, les transformateurs, les commerçants pour créer des opportunités d’affaires dans le domaine de la production, de la transformation, de la conservation et de la distribution, pour les membres de GFV en particulier et les acteurs du secteur en général.
L’entrepreneuriat féminin au profit de l’autonomisation des membres de son association, Mme Tanou ambitionne de transformer le secteur agricole en créant un vaste réseau d’agriculteurs, de cultivateurs et de distributeurs en vue de favoriser une société plus équilibrée ou les femmes vont choisir, décider pour elles-mêmes et tourner le dos à la pauvreté.
Le SACOT, illustration parfaite d’un plan d’action rédigé pour atteindre cet objectif, aura pour incidence a-t-elle souhaité « d’avoir accès aux projets d’appui et aux subventions octroyées par le ministère de tutelle où des partenaires au développement ».
Présent à l’ouverture du SACOT, le parrain Vincent Lohouès a exprimé sa joie d’avoir été contacté, et en tant qu’un des tout premiers cadres agriculteurs de Côte d’ivoire et ministre-gouverneur et dit attendre avec beaucoup d’impatience la 2è édition, avec la promesse d’aller plus loin dans son soutien et son appui. Il a toutefois félicité l’association GFV et appelé à l’unité de tous  pour le développement de la région.
Le président du conseil régional, Pr Sess Essiagne Daniel, partenaire de ce salon, a salué son avènement comme étant le « maillon manquant » à sa politique de développement de la région des Grands ponts. Il a de ce fait exhorté les populations à s’approprier cet évènement et à accompagner de semblables activités.
Des panels, expositions ventes, visites de stands ont meublé la cérémonie d’ouverture, marqué par la présence de nombreux enseignants-chercheurs venus des universités du pays, des sociétés agro-industrielles et centres de recherches.

Dans la même catégorie