MAP Affaire des soldats ivoiriens détenus au Mali: la mission de la CEDEAO rencontre le président de la transition APS UCAD : LA RENTRÉE UNIVERSITAIRE REPORTÉE AU 10 OCTOBRE APS UN HOMMAGE DE KIM JONG-UN À SADIO MANÉ ? NON, IL S’AGIT D’UNE VIDÉO DÉTOURNÉE ANP Restructuration de la commission de la CEDEAO : Les députés communautaires édifiés sur les prérogatives du parlement de la communauté dans ce contexte ANP Des progrès enregistrés dans la réalisation des cibles annuelles des livrables ‘’, rapport de suivi semestriel de l’action gouvernementale ANP Vers la refonte du régime des retraites des fonctionnaires au Niger ANP Echange à Niamey entre le président Mohamed Bazoum et la vice- administratrice chargée des Politiques et Programmes à l’USAID GNA Government ready to diversify tourism programmes to boost earnings-Minister GNA National Muslim Conference to pool resources to develop communities GNA Ghana needs 11bn cedis to fight terrorist attacks – Kan Dapaah

LE GRPC SE FÉLICITE DE LA « PERSISTANCE DE L’ACCALMIE’’ EN CASAMANCE


  28 Mai      56        Société (39845),

   

Dakar, 27 mai (APS) – Le Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (GRPC) se félicite de la « persistance de l’accalmie’’ dans cette région méridionale, jadis théâtre d’affrontements entre l’armée et les combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

« Il (le GRPC) se félicite de la persistance de l’accalmie dans les confrontations violentes entre l’armée nationale sénégalaise et les combattants du MFDC, accalmie qui prévaut depuis quelques années », indique un communiqué parvenu à l’APS.

La Casamance, qui comprend les régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor, est confrontée depuis 1982 à une rébellion conduite par le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), qui réclame son indépendance.

Cette crise avait atteint son paroxysme dans les années 1990, avec la multiplication d’actes de violence dont les populations étaient les principales victimes, la tension étant retombée ces dernières années.

Depuis 2012, les affrontements entre l’armée sénégalaise et les combattants du MFDC ont laissé place à une certaine accalmie qui a permis aux personnes réfugiées dans les pays frontaliers de retrouver leurs demeures.

La région, autrefois considérée comme « le grenier » du Sénégal, entame petit à petit sa relance économique.

Selon le communiqué, le GRPC, dans le cadre de ses activités, est sur le terrain depuis sa création et a parrainé, à la demande des populations elles-mêmes, plusieurs fora organisés, généralement, par plusieurs villages.

« C’est dans une atmosphère de chaleur familiale, que ces rencontres se tiennent toujours. Les échanges ont, également, toujours été conduits avec franchise et respect réciproque, dans un esprit constructif », souligne la même source.

« Avec les membres du MFDC qui ont, jusqu’ici, accepté d’échanger avec ses délégations, le GRPC se félicite de leur confiance et salue la franchise et le courage qui caractérisent leurs propos et positions », ajoute le communiué.

Le Groupe de réflexion pour la paix en Casamance « souhaite que ces échanges se poursuivent dans le même esprit, pour l’unification de leur mouvement et l’ouverture de négociations avec l’Etat’’.

« Dans tous les cas, le GRPC, qui observe un réel respect pour tous les acteurs du processus de recherche de la paix en Casamance, se gardera de dépenser son énergie dans des disputes stériles ou confrontations, de quelque nature que ce soit, et souhaite que toutes les parties prenantes se concentrent sur l’essentiel, le retour de la paix et la sécurité dans cette région », indique le communiqué

Il estime que chaque bonne volonté peut apporter « une contribution appréciable » dans cette optique si tel est, véritablement, son dessein.

Le GRPC se dit ’’déterminé’’ à poursuivre ses efforts dans la mesure de ses capacités propres et avec la confiance et le soutien aussi bien des autorités étatiques que du MFDC.

Il demeure « convaincu que si la conjugaison des efforts qui se déploient actuellement pour résoudre le conflit se poursuit, les casamançais retrouveront, très bientôt, leur région d’avant conflit où il faisait très bon vivre ».

SG/ASG/BK

Dans la même catégorie